A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE / CHÂTEAUROUX Les Crocos s’inclinent aux tirs aux buts

Coupe de la Ligue. DR
Coupe de la Ligue. DR

Peu d’erreurs commises par les Nîmois, mais une seule aura suffit aux Berrichons pour revenir au score et s’imposer lors de la séance des tirs aux buts.

Ce sont les anciens qui ont donné le ton dès les premières minutes du match, côté Nîmois. Face aux Berrichons, club pensionnaire de National, Renaud Ripart, brassard de capitaine au bras, a montré l’exemple de par sa détermination offensive, autant dans l’axe que sur le côté droit. C’est lui que l’on retrouve à l’ouverture du score à la 21 ème minute, prenant de la tête un corner bien senti de Théo Valls au premier poteau. Quelques minutes avant, c’était Rachid Alioui qui pouvait s’offrir une ouverture du score, de la tête aussi. Dans le secteur aérien, les Nîmois se sont montrés redoutables. Derrière, Gaël Angoula a su tenir ses lignes et Gaëtan Paquiez, par deux fois, n’a pas démérité. La possession est restée Nîmoise sur la quasi-totalité du match, contraignant les Berrichons à ne procéder que par contre. Sur la seule occasion franche en leur faveur, Kevin Das Neves aura fustigé Gauthier Gallon d’un lobe et ramené son équipe à l’égalité.

En défense, toutefois, les Nîmois sortent la tête haute de ce match, avec un Diabaté qui a dépassé sa fonction pour venir soutenir l'aile gauche offensive. C'est lui qui manque de peu d'offrir un but à Rachid Alioui mais la frappe de l'international marocain est trop croisée. Téji Savanier, percutant dès son entrée sur le terrain n'aura pas permis aux rouges de faire pencher la balance en leur faveur et ceux-ci subissent, au fil des minutes, des incohérences d'arbitrage et un jeu plus rugueux des Berrichons. Sans passer par la phase des prolongations – nouvelle règle de la Coupe de la Ligue – le match s’achèvent sur une séance de tirs aux buts qui profite aux visiteurs. Successivement, Nasser envoie son ballon au dessus, Renaud Ripart et Rachid Alioui frappent la transversale.

Une défaite sans conséquence pour le Nîmes Olympique qui continue sa progression et a su démontrer des qualités indéniables. Ne manque que le réalisme et l’application dans le dernier geste.

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE / CHÂTEAUROUX Les Crocos s’inclinent aux tirs aux buts”

  1. des incohérences d’arbitrage !!! le mot est faible, l’egalisation arrive alors que le ballon est sorti en touche, mais non signalé !!! et un corps arbitrale qui souri en regardant les spectateurs à la fin du match (drole d’attitute !! )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité