A la uneActualitésSociété

AIGUES-MORTES La Saint-Louis pour finir en beauté

Photo d'illustration d'Aigues Mortes / Objectif Gard.
Photo d'illustration d'Aigues Mortes / Objectif Gard.

C'est traditionnellement le dernier grand rassemblement populaire avant la rentrée. Cette année, les fêtes de la Saint-Louis promettent histoire, passion et bien sûr animations!

Aigues-Mortes est un cité très spéciale. Ses remparts et son patron, un roi pieux, lui imposent une sorte d'austérité naturelle mais quand vient la fin de l'été, la belle endormie se réveille et propose un retour en arrière des plus intrigants.

Pour Pierre Mauméjean, maire de la cité fortifiée, "Aigues-Mortes est née de la volonté d’un roi, d’un roi rappelé d’entre les morts. Elle surgit au 13ème siècle au milieu des sables et des marais et devint une place économique majeure pour le commerce avec les pays du Levant. Ce week-end, la vile célébrera son fondateur Louis IX (NDLR Saint-Louis). Au détour d’une rue ou d’une place, les défilés historiques, le marché médiéval, les campements de chevaliers, les ménestrels et troubadours vous inviteront à découvrir le quotidien moyenâgeux. Echoppes, ateliers, démonstrations, conférence, tournoi de chevalerie, initiations, pour le plaisir des petits comme des grands! Pour clôturer ces deux jours de fête, rendez-vous dimanche soir, dès 22h30, au Rempart Sud, pour la reconstitution historique du départ en croisade du roi : musique et feu d’artifice pour un spectacle…royal!".

Fête de la Saint-Louis à Aigues-Mortes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Fête de la Saint-Louis à Aigues-Mortes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Au programme, ce matin, de 10h à 22h c'est le grand marché médiéval intra-muros et place des Deux Millénaires qui risque d'attirer votre attention. A 11h15, c'est au tour du défilé historique avec le Roi et sa Cour, les chevaliers, les lanceurs de drapeaux, les musiciens, les soldats, sans oublier les gens du peuple, les paysans, les animaux de vous garantir un bon moment avec le départ prévu au stade du Bourgidou. Dans la foulée, le roi reprendra les clés de la ville. Une pièce médiévale sera jouée à 15h à la Taverne de la Reine Blanche.

Tout au long de la journée, des animations dans les camps médiévaux installés à l’intérieur des remparts (frappe de monnaie, calligraphie, présentation armes hast et arbalètes, tir à l’arc, fonderie, atelier cuisine médiévale et élixirs, combats d’épée, déambulation musicale, quizz médiéval pour les enfants, etc.) sont aussi prévues. Un campement monastique avec des troupes françaises, italiennes et luxembourgeoises vous invitera à découvrir le quotidien de la vie moyenâgeuse des Ordres Monastiques au Rempart Sud.

Fête de la Saint-Louis Aigues Mortes
Fête de la Saint-Louis Aigues Mortes

A 17h, une autre pièce de théâtre sera jouée Place de la Viguerie et à 18h aura lieu le grand tournoi de chevalerie avec les Cavaliers Voltigeurs de France. Epreuves de la quintaine, des écus, joutes avec bris de lances, voltige, passage du feu,... Rempart Sud Billetterie à l’Office de Tourisme (place Saint-Louis) ou sur site dès 16h (15 euros adulte - 6 euros enfant - Résidents Communauté de Communes Terre de Camargue : 12 euros).

A 21h, le défilé historique traversera la ville animée et à 23h, le bal médiéval prendra la relais!

La journée dominicale sera sensiblement la même mais à 22h30, ne ratez pas la reconstitution de l’embarquement du roi Louis IX pour la croisade suivi d’un spectacle pyro-musical au Rempart Sud.

 

Infos: Parking spécial Saint-Louis, forfait 6 euros. Parking du Mas d’Avon, navette gratuite de 9h à minuit, samedi 27 et dimanche 28 août. En arrivant de la route de Nîmes, passer le pont de la gare, tourner à gauche, rue de la Pinède, longer le cimetière, continuer à droite devant les tennis, tout droit avenue Jeanne Demessieux puis au bout de l’avenue à gauche, chemin du Mas d’Avon. (fléchage tout le long du parcours). Parking gardé, avec navette en petit train pour rejoindre la cité médiévale. Navette gratuite toute les 30 minutes (durée du trajet 10 minutes) arrêt à la Porte Saint-Antoine. Retour, Porte Saint-Antoine vers Parking.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité