A la uneActualitésSociété

NÎMES Pour la feria, Simon Casas prononcera le brindis à la ville

 (Photo Archives Anthony Maurin)
Simon Casas, personnalité emblématique et incontournable de la cité des Antonin prononcera un discours très attendu qui devrait se tenir au Musée des Cultures taurines (Photo Archives Anthony Maurin).

C'est un énorme coup que viennent de réaliser les Avocats du Diable. Simon Casas, 4 ans après le solo parfait de José Tomás, se prêtera au jeu et sera la personnalité qui assurera le pregón, le discours, l'aubade, le brindis à la ville de Nîmes.

L'énigme vient enfin d'être dévoilée après plusieurs semaines de questionnement et de recherche. Pour être dans l'exactitude, le temps de la réflexion doit être pris... A l'initiative de l'association des Avocats du Diable, branche animée, festive mais aussi littéraire de la maison d'édition Au Diable Vauvert, et en partenariat avec la Mairie, Simon Casas interprétera ses illusions, ses doutes, ses espoirs, ses déceptions mais surtout l'amour qu'il porte à sa ville.

Le truculent directeur des arènes de Nîmes a connu plusieurs vies et plusieurs mondes mais revient sans cesse là où tout a commencé. Le discours qu'il prononcera devant 200 invités sera probablement diffusé en direct sur les réseaux sociaux car l'exiguïté des lieux (le Musée des Cultures Taurines) ne pourrait dignement accepter un curieux de plus. Une vraie faena littéraire et engagée pour le premier cartel de la feria des Vendanges!

Un choix parmi tant d'autres?

La liste des pressentis pour cette parole endiablée était longue mais le choix final donne du sens à un brindis qui avait besoin de renouer avec ses vérités. Palomo Linares, Alain Montcouquiol, Irène Frain, Marion Mazauric, Jacques Durand, Denis Podalydes, Simon Casas, Laure Adler, Luis Francisco Espla, Christophe Chay, Salvador Boix, Christian Lacroix, Antoine Martin, François Zumbiehl, Eddie Pons, Loren, Bernard Murat, Jean Nouvel, Jean-Paul Didierlaurent, Emma Falubert, Dominique Perron, Philippe Caubere, Francis Marmande ou encore Maria Aguila de Domecq... tous avaient un attrait, un lien commun avec Nîmes mais seul Simon Casas saura peut-être dire quelques vérités oubliées ou quelques détails non évoqués.

Pourquoi Simon Casas? Pourquoi se poser la question du pourquoi? N'y a-t-il pas là une évidence? Celui qui organise dans les arènes la plus grande fête populaire de l'année à Nîmes n'a-t-il pas des choses à dire? Personnage emblématique s'il en est, individu connu et reconnu pour ses paroles et ses actes, homme d'affaires mais aussi homme de coeur, Casas s'inscrit dans la logique de cet hymne à la vie de la ville.

Surprenant et passionnant

Orateur magistral, sa présence coule finalement de sens... On connaît les liens forts qu'il entretient avec Marion Mazauric et sa Maison d'édition ainsi qu'avec les Avocats du Diable. Ce rendez-vous reste malgré tout surprenant, intrigant et passionnant!

Le cycle de la vie d'un toro est de 4 ans. Il y aura 4 ans jour pour jour, José Tomás nous ouvrait les yeux. Le 16 septembre prochain, il nous faudra tendre l'oreille car Simon Casas porte et transporte la passion, la fougue, la générosité, le charisme, une manière folle de penser et détient en son âme quelques aspérités qui ne seront pas pour déplaire au public qu'il soit physique ou virtuel.

Pourquoi les conférences de presse de présentation des cartels des ferias de Nîmes n'en sont plus vraiment? Simplement parce que c'est le lieu et le moment pour l'icone de parler à coeur ouvert au grand public plus ou moins initié. Les spectateurs y viennent naturellement comme pour assister à un show afin d'écouter la bonne (ou en tout cas vibrante) parole de celui qui a sorti les arènes de Nîmes de leur rang de simples arènes françaises.

Rendez-vous est pris le 16 septembre à 12h30 et non le 16 septembre à 20h16...

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité