Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT La fête votive revient avec un feu d’artifice, mais sans bal

L'adjointe à l'économie Catherine Chantry et l'adjointe à la Culture Christine Clerc, autour du vice-président du Comité des fêtes Julien Lelong (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'adjointe à l'économie Catherine Chantry et l'adjointe à la Culture Christine Clerc, autour du vice-président du Comité des fêtes Julien Lelong (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Même si elle est un peu en retard, la fête votive va bel et bien revenir sur les allées spiripontaines et au Champ de Mars.

Ce sera la semaine prochaine, du vendredi 2 au samedi 5 septembre, alors que d’habitude la fête anime le dernier week-end d’août.

Manèges, course de garçons de café et feu d’artifices

« Ce sont les forains qui ont déterminé la date, pas la mairie », explique l’adjointe à la culture Christine Clerc. Des forains qui enchaîneront avec la fête votive de Bagnols la semaine suivante.

Vous l’aurez compris, il y aura donc les classiques manèges et attractions. Les traditionnels concours de boules organisés par Pont Pétanque aussi, au boulodrome du 2 au 6 septembre à partir de 14h30.

Pour l’aspect purement festif, c’est le Comité des fêtes qui a pris le relais de la municipalité pour animer la journée du dimanche 4. Ainsi, à partir de 10h30 les garçons de café s’élanceront de la fontaine du coq pour la course. « On va allonger le parcours dans le centre ancien, précise le vice-président du Comité des fêtes Julien Lelong. Et les premiers iront à la course nationale des garçons de café de Limoges (le 24 septembre, ndlr). » Le tout animé par la peña des Astres aux Notes, venue de Laudun-l’Ardoise.

Les Astres aux Notes qui animeront également le début de soirée, de 18 heures à 22 heures avant le feu d’artifice, qui sera tiré sur les berges du Rhône à 22 heures.

Le bal, jugé « désuet », supprimé

Un programme classique, en somme, à l’exception de l’absence du bal : « c’est un choix de la mairie et du Comité des fêtes, l’année dernière le Comité en a organisé deux qui n’ont pas attiré de monde », explique Christine Clerc, quand l’adjointe à l’économie Catherine Chantry estime pour sa part que le bal était « désuet. »

Ce sera toujours ça de moins à sécuriser : alors que le pays est toujours en état d’urgence, Catherine Chantry affirme que « les équipes seront renforcées pour la surveillance ». Par ailleurs, les quais seront fermés à la circulation le dimanche soir pour le feu d’artifice au niveau du lavoir et de la maison du Roi.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité