A la uneActualités

DIMANCHE VILLAGES Le maire de Laudun-l’Ardoise écrit un livre sur l’église de sa commune

Philippe Pécout a présenté son livre sur le parvis de l'église de Laudun vendredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Philippe Pécout a présenté son livre sur le parvis de l'église de Laudun vendredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

On ne peut pas la rater : l’église Notre-Dame la Neuve de Laudun, édifice monumental s’il en est, reste énigmatique pour beaucoup, y compris pour ceux qui la fréquentent.

Parmi ceux-là, un enfant du pays devenu maire de la commune. Philippe Pécout, tout juste quadragénaire, ancien étudiant en histoire des arts, guide conférencier des villes et pays d’art et d’histoire de PACA et documentaliste, se pique il y a près de vingt ans pour ce monument.

Un livre « fruit d’années de recherches »

« J’ai commencé mes recherches à la fin des années 1990 », explique-t-il. Des recherches qu’il mène au gré de son emploi du temps, qui se charge au fil des années, mais qu’il n’abandonne jamais jusqu’à en faire un livre, « L’Eglise gothique de Laudun-l’Ardoise, itinéraire historique et patrimonial », sorti fin août aux éditions de la Fenestrelle.

« Ce livre est le fruit d’années de recherches dans les archives du Gard, de Vaucluse et de l’Hérault, dans les ouvrages sur cette période, poursuit l’édile. Par cette passion pour l’architecture et l’histoire, j’ai pu accumuler des documents qui m’ont permis de retracer l’histoire du bâtiment et d’analyser son architecture pour mieux comprendre la raison d’une telle construction ici et la comparer avec d’autres monuments de la région, qui se trouvent notamment à Avignon. »

La monumentale église de Laudun (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
La monumentale église de Laudun (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est que l’histoire de cette église gothique est liée à celle de la cité des Papes, par le biais de l’homme qui a décidé de sa construction, l’archevêque de Vienne Guillaume de Laudun, entre 1340 et 1355. « La présence des papes à proximité a joué un rôle déterminant pour les chantiers de la région, il y avait des liens très forts », explique Philippe Pécout, qui fait remarquer que la période de construction de l’édifice correspond à celle du nouveau palais des Papes et des églises Saint-Didier et de Montfavet, à Avignon.

Cette situation géographique conjuguée à l’importance de Guillaume de Laudun donneront cette église surdimensionnée pour une commune comme Laudun. Un monument qui a échappé au pire en 1965, lorsqu’un violent incendie a ravagé sa partie haute, faisant de lourds dégâts notamment au mobilier intérieur.

Reste que ce monument quelque peu méconnu est toujours là et bien là, six siècles et demi après son édification. Pour le découvrir, outre son livre Philippe Pécout proposera des visites commentées le dimanche 18 septembre à l’occasion des journées du patrimoine.

« L’Eglise gothique de Laudun-l’Ardoise, itinéraire historique et patrimonial », de Philippe Pécout, éditions la Fenestrelle, 199 pages, 20 euros. Préface d’Alain Girard. En vente à Laudun à la librairie Canillos, à Bagnols à la librairie Occitane et dans plusieurs autres librairies du département.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité