A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Nicolas Varenne, à l’écoute et au service des Gardois avec France Bleu

Nicolas Varenne, Directeur et homme de lombre de France Bleu Gard Lozère.
Nicolas Varenne, Directeur de France Bleu Gard Lozère.

En fonctions depuis avril dernier, Nicolas Varenne est le nouveau directeur de France Bleu Gard Lozère. Un homme de l'ombre qui souhaite y rester mais qui sait faire rayonner sur son territoire la première radio du Gard.

Le bonhomme en impose mais revendique la simplicité. Nicolas Varenne ne semble pas se prendre la tête mais a sûrement le cerveau en ébullition depuis qu'il est dans notre département. "Je connaissais Nîmes et la radio par cœur! J'ai toujours eu des attaches dans le coin, jeune, je passais mes vacances entre Lunel et Montpellier. Ici, la radio se porte bien et je peux compter sur une belle équipe. Quant à la ville, malgré les travaux, j'aime son caractère, c'est un grand village!" .

Dans les années 1980, il fait ses dents, ses choix et sa voix sur les ondes des premières radios associatives en Normandie. Sur RFM ou Europe 2 au Havre, à la fin de la décennie il devient conseiller en communication à Sète avec la radio RTS comme bébé de premier choix.

Voyageur et créateur

Il y a 15 ans, en 2001, il intègre le vaste réseau France Bleu. Pendant un an, il vaque de contrat en contrat et sillonne la France entière en tant que radio animateur. 23 antennes locales puis quelques créations qui jalonnent aujourd'hui la Provence, la Côte d'Azur, la Drôme...

Les Arènes de Nîmes ont été envahi à l'occasion du 9ème concert France Bleu Gard-Lozère. Photo DR/S.Ma
Les Arènes de Nîmes à l'occasion du 9ème concert France Bleu Gard-Lozère en 2012. Photo DR/S.Ma

Connaissant bien les particularités du territoire, le Directeur gardois annonce la couleur de ses choix et de ses certitudes. "Pour France Bleu Gard Lozère, la Romanité et l'UNESCO ont une place importante, comme la tauromachie espagnole qu'on ne laisse pas tomber! Cela fait partie des fondamentaux de la région et ne pas s'en occuper serait une connerie. Pour les toros nous travaillons d'ailleurs à un élargissement de la grille. L'émission Torils et Toros devrait bientôt durer 1h tous les samedis entre 12h et 13h. Nous faisons en sorte de revendiquer la tauromachie".

En 2008, l'ascension se poursuit et le "touche-à-tout" dirige la programmation musicale du réseau France Bleu. 42 antennes locales sont rassemblées et les audiences nettement améliorées. C'est le moment choisit par Nicolas Varenne pour se lancer dans l'organisation des Concerts France Bleu, bien connus de nos arènes et du Pont-du-Gard par exemple.

Proximité: le socle fondateur de France Bleu Gard Lozère

"La proximité est la base de la radio qui est un être vivant. Comme nos concurrents ne font pas semblant, il faut que l'on soit incontournable. On essaie bien entendu de coller à l'actualité mais nous devons aussi savoir la créer. Par exemple, pour la Feria des Vendanges, je voulais mettre une caseta aux couleurs de FB mais pour des raisons de sécurité, c'est trop compliqué... Je travaille également au retour du Concert France Bleu dans les arènes mais là aussi, c'est compliqué!" explique Nicolas Varenne qui accueillera 7 stagiaires de l'Ecole Supérieure de Journalisme pour renforcer ses équipes lors de la prochaine Feria.

Nicolas Varenne, nouveau directeur France Bleu Gard-Lozère et Martine Ladoucette directrice générale du CHU de Nîmes, signent la convention liant les deux entités Photo Anthony Maurin)
Nicolas Varenne, Directeur France Bleu Gard-Lozère ici avec Martine Ladoucette, Directrice générale du CHU de Nîmes, lors de sa première sortie médiatique au mois d'avril (Photo Anthony Maurin).

Par la suite et avec ces multiples réussites dans la poche, Nicolas Varenne devient Directeur Régional des 7 radios de de Nantes et quand le PDG Mathieu Gallet restructure la Maison France Bleu, il en profite pour lui demander un échange et est nommé Directeur de France Bleu Gard Lozère, territoire qu'il apprécie et qu'il prend bonheur à découvrir en VTT. "J'aime l'Uzège mais j'avoue ne pas avoir de coin particulier préféré, j'aime l'ensemble du département de la Camargue aux Cévennes, du Vidourle au Rhône! Ici, on sait vivre paisiblement. Concernant le patrimoine et le terroir, nous essayons de les mettre en valeur le plus possible à l'antenne car le Gard le mérite vraiment. Au niveau de la promotion touristique, tout est à faire dans ce département" note Nicolas Varenne.

A 54 ans, l'homme de l'ombre de France Bleu Gard Lozère devrait y rester longtemps car il apprécie sa fraîcheur salvatrice. A l'image d'un chef de cuisine, il bosse dans l'arrière-boutique sur une carte profitable à son antenne. Il se repose sur des cadres formés et compétents dans leurs fonctions qui servent les plats mijotés au quotidien par la rédaction à l'ensemble des auditeurs de la première radio gardoise. "Ma passion, c'est la radio. J'espère que les lecteurs d'ObjectifGard vont nous écouter et vont croiser au détour d'un chemin de terre ou d'une voie verte le Directeur en VTT!".

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “FAIT DU JOUR Nicolas Varenne, à l’écoute et au service des Gardois avec France Bleu”

  1. Un rectificatif Nicolas n a pas créé France Bleu Poitou
    C est Jean Marie Cavada pdg de Radio France qui m avait confié cette mission le premier collaborateur recruté était un Journaliste Mikael ROPARTZ , Nicolas est arrivé après avec Yves Besnard animateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité