Politique

NÎMES Rénovation urbaine : Laurent Burgoa à Paris le 3 octobre

Valdegour a été intégré dans l'ANRU. DR.
Valdegour a été intégré dans l'ANRU. DR.

Le mois prochain, la municipalité nîmoise et Nîmes Métropole se rendront à Paris pour faire valider le protocole de préfiguration de l’ANRU 2. (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine). Cette validation permettra à la fois de lancer les études nécessaires à la réalisation du projet mais également, d’ouvrir la « Maison du projet » afin de recueillir les avis des habitants. « Il y a une forte attente », constate l’adjoint au maire de Nîmes délégué à la Rénovation Urbaine Laurent Burgoa. Référent de l’Agglo pour les dossiers nîmois, l’élu préfère être clair : « il faut dire la vérité aux gens. Le premier coup de pioche ne se fera pas avant 2019 ».

La rencontre à Paris sera également l’occasion pour Nîmes de réclamer une participation financière plus importante de l’État : « Aujourd’hui on nous annonce entre 30 et 40% de participation. Ce n’est pas satisfaisant… Des fois l’État va jusqu’à 50% », a précisé le maire de Nîmes par intérim Franck Proust.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES Rénovation urbaine : Laurent Burgoa à Paris le 3 octobre”

  1. Bonjour habitants de PISSEVIN, ce projet est une opportunité pour que ce quartier classé de non droit redevienne enfin un quartier où il fait bon vivre. Laurent BURGOA avec Alain MARGUERITTES auteur du projet ont lors d’une réunion informelle présenté l’opération. Ce n’est qu’un début et il faudra attendre de longs mois pour constater les « premiers coups de pioche » N’oublions pas que nous sommes rentré dans une période pré électorale majeure. Soyons patient ce projet n’est pas une petite affaire elle demande la participation de toutes les énergies et de toutes les compétences de chacun de nous. Ne soyons pas naïfs attendons la suite et ne baissons pas les bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close