Actualités

UZÈS Denis Bouad en visite sur son territoire

bouad-uzes

Le président du Département du Gard était à Uzès, dans son canton lundi 5 septembre dernier en soirée pour rencontrer les maires et les élus du canton. Avec Bérangère Noguier, conseillère départementale, ils ont présenté le pacte territorial qui permet de soutenir financièrement les investissements publics.

Pour cette 11ème visite de terrain* de Denis Bouad, président du Département du Gard, l’ambiance était des plus détendue. L’objet de la réunion était la présentation du pacte territorial qui permet aux communes et aux intercommunalités de recevoir des subventions départementales jusqu’à 25% du projet global.

Sur les procédures d’aide du Département, le président a été questionné par les élus du canton d’Uzès dans la salle polyvalente de l’ancien Evêché d’Uzès en fin de soirée ce lundi 5 septembre. Le tutoiement était largement utilisé dans les échanges animés par Jean-Luc Chapon, maire et président de la communauté de communes du Pays d’Uzès. Sourires, échanges aimables et complicités ont rythmé cette réunion d’une durée d’une heure trente. Bérangère Noguier, conseillère départementale, était également présente. Depuis 2015, elle forme avec Denis Bouad, le duo de représentant sur le nouveau canton d’Uzès, désormais composé de 31 communes.

« Il faut investir sur ce territoire » a-t-elle indiqué en début de réunion devant un parterre de représentants des communes. Pour Denis Bouad, soucieux de soutenir l’activité économique et l’emploi dans le Gard, a indiqué « nous avons besoin de lancer rapidement des marchés publics ». La règle du Département du Gard a été présentée. Il s’agit de financer un projet par commune tous les 2 ans à condition de démarrer les travaux dans cet intervalle de temps. Le président a rappelé que le Gard investissait entre 120 et 130 millions d’euros par an directement ou au travers des projets publics. Pour Bérangère Noguier, il s’agit « d’un contrat de confiance entre le Département et les gardois ».

Les participants ont posé des questions techniques et pratiques sur le fonctionnement de cette aide départementale. Daniel Boyer, maire d’Aigaliers, a évoqué son projet d’aménagement de sécurité aux abords de l’école communale. Il espère pouvoir rentrer dans les critères d’attribution d’une subvention.

Didier Kielpinski, maire de Garrigues-Sainte-Eulalie, a lui interrogé le président sur la possibilité de financer la réhabilitation de son « vieux foyer en bibliothèque, salle polyvalente et toilettes ».

Denis Bouad a répondu que c’était possible sous réserve de l’étude des dossiers par les services du Département et le vote des élus. D’autres sujets ont fait l’objet d’échanges instructifs. Ce fût le cas de la mise en place du Très Haut Débit. « C’est une des grande priorité du mandat » a tenu à préciser le conseiller départemental du canton et président de l’exécutif. Ce sont près de 250 millions d’euros qui devraient permettre aux entreprises, aux administrations publiques et aux particuliers d’être connectés. Le Département du Gard est en train de monter le plan de financement. Il participera à hauteur de 50 millions d’euros sur plusieurs années.

 

*Le président fait le tour des 23 cantons du Gard pour présenter le pacte territorial d’aides aux communes et intercommunalités

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité