A la uneActualités

NÎMES EN FERIA Prix Hemingway : Arnaud Agnel offre une lecture intense

Arnaud Agnel, prophète en son pays. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Arnaud Agnel, prophète en son pays. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Pour clôturer la Feria des Vendanges, la traditionnelle lecture d'une nouvelle figurant sur le recueil du Prix Hemingway 2016 avait lieu à l'Imperator.

Du beau monde présent pour cette lecture devenue un rendez vous incontournable de la feria, à la sortie de la dernière corrida du weekend. "Une leçon de beauté et d'héroïsme dans l'arène" a lancé Marion Mazauric, au moment où chacun se dirigeait vers l'espace dédié à la lecture d'Arnaud Agnel, comédien nîmois qui avait la lourde tâche d’interpréter le texte de Gil Galliot, Tout est signe, deuxième du Prix Hemingway 2016. L'histoire est celle d'un homme dont le rêve de devenir torero est brisé le jour où il est arrêté à l'aéroport pour trafic de drogue. Pendant vingt minutes, Arnaud Agnel est parvenu à capter l'attention du public comme rarement lors d'une lecture. Un honneur pour l'auteur Gil Galliot : "Cela fait d'autant plus plaisir que je suis un homme de théâtre, pas de lettre. C'est très excitant, on entend son texte d'une autre façon. L'intérêt c'était qu'il s'approprie le texte. Il l'a vécu, il y avait une grosse qualité d'écoute du public."

Pour Arnaud Agnel, il a fallu braver un stress presque palpable : "Quand on a un texte aussi beau, on n'a pas envie de passer à côté. L'objectif était de ne jamais perdre l'auditeur". Un texte qui évoque aussi un aspect personnel de sa vie, la sortie en triomphe de César Rincon par la grande porte des arènes de Madrid à trois reprises en mai 1991" : "C'est un des grands faits marquants de la vie d'aficionados de mes parents et ils m'en ont toujours parlé depuis que je suis petit." Le titre de la nouvelle, Tout est signe, prend alors tout son sens.

Gil Galliot est d'ores et déjà à l'écriture d'une autre nouvelle en vue du prix Hemingway 2017 dont l'histoire se déroulera en Equateur et parlera d'un autiste. Cette lecture était aussi l'occasion de célébrer le succès du recueil 2016 du Prix Hemingway, dont les ventes ont explosé de 30 %.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité