A la uneActualitésPolitique

NÎMES Les politiques ont rendez-vous au tribunal correctionnel

Palais de justice de Nîmes. DR
Palais de justice de Nîmes. DR

De nombreux procès concernant des hommes politiques, ou d’anciens élus de premiers plans dans le département vont se croiser les prochaines semaines devant le tribunal correctionnel de Nîmes.

Gilbert Baumet, ex-ministre

Le bal des VIP de la politique, commence aujourd’hui. C’est l’ancien ministre Gilbert Baumet qui saura si le tribunal correctionnel de Nîmes le condamne ou pas pour des « détournements de fonds publics » qui lui sont reprochés. Le procureur adjoint avait requis en juillet dernier une peine de 4 mois de prison ferme à son encontre, et 20 000 euros d’amende. Le représentant du Parquet de Nîmes n’a trouvé aucune circonstance atténuante à l’ancien homme fort du Gard. Il est soupçonné d’avoir payé les honoraires de son avocat avec les deniers publics, pour la somme de 8 343 euros. L’avocat bénéficiaire du chèque, n’est autre que Roland Dumas, l’ancien ministre des Affaires Etrangères de François Mitterrand. L’auxiliaire de justice est accusé de recel. La commune de Pont-Saint-Esprit, dont le maire était Gilbert Baumet a commandé et payé une étude sur la vidéosurveillance à Roland Dumas. Une étude introuvable qui correspond au centime près, aux honoraires que Gilbert Baumet devait à son conseil !

Mais Gilbert Baumet n’en a pas fini avec la justice. Il doit comparaître le 4 novembre pour des soupçons de « favoritisme ». On lui reproche de ne pas avoir déclenché des procédures d’appels d’offre sur des concerts, des spectacles et des programmations qui se sont déroulés sur sa commune pour un montant de près de 800 000 euros.

D’autres élus sont convoqués en justice ...

Claude Pradille, l’ancien sénateur

Le prochain édile sur la liste des prévenus n’est autre que l’ex-sénateur Pradille poursuivi le 7 octobre, pour une « organisation frauduleuse d’insolvabilité ». En clair, il lui est reproché d’avoir mis son argent et son patrimoine à l’abri, histoire de ne pas devoir rembourser sa précédente condamnation à hauteur de 1,5 million qu’il devait à l’Office HLM du Gard. Sa fille et le compagnon de celle-ci sont également prévenus de « recel ». Dans cette affaire, des biens, notamment une maison, ont été saisis de façon conservatoire par la justice.

Jacques Bourbousson, l’ancien maire de Beaucaire

Le prochain sur la liste des prévenus le 25 octobre est l’ancien maire de Beaucaire. Des soupçons de « détournement d’argent public », planent. Notamment l’embauche d’une personne liée au monde la tauromachie qui a été payée par la commune pour rendre un rapport sur « les problèmes sociaux dans la ville » ! Là aussi le « fameux » rapport est introuvable et le spécialiste non reconnu des problèmes sociaux sera lui aussi devant le tribunal.

Serge Reder et la pelouse du stade de Rodilhan.

Lui est encore maire. Il pourra venir le 6 décembre prochain avec son écharpe tricolore. Il est reproché à l’édile de Rodilhan du « favoritisme ». La réfection de la pelouse du stade de la commune poserait de sérieux problèmes. Notamment l’absence d’un appel d’offre préalable alors que les frais engagés s’élèvent à près de 360 000 euros !

Maryan Bonnet, maire d’Uchaud et président du rugby.

Pour le maire d’Uchaud, c’est un « détournement de fonds », des recettes de matchs pour près 32 000 euros, lui est reproché en tant que président du club de rugby. Une « prise illégale d’intérêt » sera également abordée au tribunal correctionnel… Il aurait voté une subvention municipale au club de rugby qu’il dirigeait. Il lest également soupçonné d’avoir mélangé ses casquettes d’élus et de président de club puisqu’une prise en charge d’achat de 108 bouteilles de vin par l’association sportive a servi à fêter dignement une troisième mi-temps électorale.

Pas certains que les bons crus soient de rigueur à l'issue des délibérés pour les élus et ex-édiles poursuivis par la justice. Il est à noter, dans toutes ces affaires, que les prévenus sont présumés innocents.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité