PolitiqueSociété

CHARTE ANTI-MIGRANTS Catherine Bernié-Boissard : « Julien Sanchez est un récidiviste de la xénophobie »

Catherine Bernié-Boissard, élue d'opposition au conseil municipal de Nîmes. Photo : droits réservés.
Catherine Bernié-Boissard, élue d'opposition au conseil municipal de Nîmes. Photo : droits réservés.

Ce matin, Julien Sanchez a annoncé chez nos confrères de France Bleu Gard Lozère que le conseiller municipal FN de Nîmes Yoann Gillet proposerait la charte "commune sans migrants" lors du conseil municipal de ce samedi. L'occasion pour Catherine Bernié-Boissard, conseillère municipale à la ville de marquer sa vive indignation.

Dans un communiqué transmis à la presse locale, l'élu de gauche n'y va pas par quatre chemins : "M. Gillet, comme M. Sanchez à Beaucaire, est un récidiviste de la xénophobie. Il entend proposer au Conseil municipal de Nîmes l’adoption de la « charte » discriminatoire « Ma ville sans migrant ». Le 23 mars dernier, ils étaient déjà ensemble devant la mairie de Monoblet pour tenter d’appeler la population à refuser l’accueil de 22 réfugiés dans l’ancien centre éducatif des Amariniers."

Et de préciser, sûr d'elle : "On peut aujourd’hui reprendre les propos tenus à cette occasion par la romancière Ysabelle Lacamp, révulsée par cette manœuvre politicienne et dire avec elle : qu'auraient pensé de cette pseudo-charte « nos ancêtres huguenots qui, persécutés après la Révocation de l'Edit de Nantes, ont du - tout comme le peuple Syrien aujourd'hui - fuir le feu, le fer et le sang, choisir l'exil et tout quitter afin de trouver accueil dans les pays dits du Refuge? Comment imaginer que sur cette Terre de résistance à l'intolérance qui a su de tous temps ouvrir à son tour ses bras aux pourchassés et aux persécutés (pour ne prendre que l'exemple des enfants juifs qu'elle a cachés pendant la dernière guerre tout comme elle a su - seul exemple en France- abriter un maquis d'allemands anti-nazi), on puisse ne serait-ce que proférer une telle haine de l'Autre? » Comment l’imaginer à Nîmes, qui est la ville de Rabaut Saint Etienne et de Bernard Lazare? Son Conseil municipal le rejettera".

En conclusion, Catherine Bernié-Boissard de déclarer solennellement : "Plus que jamais, les citoyens, les associations de solidarité et de défense des droits de l’homme, tout comme le représentant de l’Etat et le Procureur de la République sont interpellés par cette haine obsessionnelle de l’étranger, de l’autre, de celui qui est différent".

Autre réaction, celle de d'Isabelle Fardoux-Jouve, Conseillère départementale déléguée à la lutte contre les discriminations et à la promotion de l’égalité et de la laïcité : "Au nom du comité Gard égalité mémoires mis en place par le Conseil départemental du Gard, que je préside, j'en appelle solennellement aux élus Nîmois qui se reconnaissent dans les valeurs de la République. Le vœu que présentera le Front national ce 1er octobre au matin au conseil municipal de la ville de Nîmes*, demandant que le conseil signe la charte "Ma commune sans migrants " est indigne. Nous avons déjà dit ce que nous pensons de cette charte qui est un ramassis de mensonges et d'incitations au racisme et au rejet de l'autre. Avec des amalgames et des raccourcis qui tendent à la manipulation des esprits. Saisissons cette manœuvre qui vise avant tout à "faire du buzz" autour du FN pour parler plus fort que les xénophobes et réaffirmer haut et fort notre attachement aux valeurs fondatrices qui font le ciment de notre société, notamment celles d'égalité et de fraternité. Démasquons la démagogie en demandant des faits et des chiffres ; ils n’en ont pas."

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

14 réactions sur “CHARTE ANTI-MIGRANTS Catherine Bernié-Boissard : « Julien Sanchez est un récidiviste de la xénophobie »”

  1. Décidément, quel défilé de « patriotes » FN ! A croire que vous seuls représentez la France.. Mais votre discours déforme complètement la réalité. Vous n’êtes que l’incarnation de la xénophobie et du racisme. Comme le prédisait Mme Bernié-Boissard le vœu de vos élus au Conseil Municipal de Nîmes a été rejeté à une immense majorité. Pour ma part, si j’avais été Maire, j’aurais même empêché votre petit leader Yoann Gillet de présenter ce vœu tellement c’est une honte. Madame Bernié-Boissard parle à juste titre de Terre de résistance à l’intolérance à propos de notre région. Mais cela prouve a contrario qu’en face de ces résistants il y avait des fascistes, et il y a encore maintenant des fascistes, et ils se nomment FN, dans lequel il y a « national ». Quelle honte !!

    1. Utile, je ne sais pas, mais idiot certainement. Pour la communication, je ne vois pas en quoi je peux vous gêner, parce que en réalité ce n’est pas de la communication que vous faites, c’est du dégueulis.

  2. Quel défilé oui grâce à internet on peut dialoguer sans se faire boycotter comme d’habitude quand on est pas dans la pensée « unique ».
    Ne vous en déplaise « les républicains » de papiers.

  3. On constate plutôt une montée de la haine qui est au service de la division et à la quête du pouvoir d’une famille xénophobe. A qui profite le crime de la division et de la haine ? Vous pourrez construire des murs et des miradors comme à la frontière Mexicaine ou en Palestine mais la gens passeront pour fuire une dictature, un gouvernement fantoche, la misère ou le réchauffement climatique…

  4. L’égalité et la fraternité aussi ! n’est-ce pas ! La violence et l’insécurité, ce sont surtout le chômage et la fraude fiscale 80 milliards d’euros par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité