A la uneEconomie

INDISCRÉTIONS Serge Alméras et Henry Brin s’opposent au tribunal pour une publicité liée à ObjectifGard

henry-brin-serge-almeras

Ce matin, devant le TGI de Nîmes, les deux candidats pour la prochaine présidence de la Chambre des Métiers du Gard, Serge Alméras et Henry Brin se sont fait face. Serge Alméras, président sortant conteste une publicité diffusée dans la presse locale cette semaine. La décision est attendue cet après-midi.

En ouvrant la presse mercredi dernier, Serge Alméras a cru rêver : il était devenu le temps d'une publicité, soutien d'Henry Brin. C'est en tout cas l'interprétation qu'il en a fait ainsi que ses colistiers qui l'ont harcelé de mails et d'appels pour lui demander des explications.

Dans la réalité, les équipes d'Henry Brin ont fait le choix d'une publicité témoignage faisant la part belle aux messages de soutien pour sa personne. Et surprise, dans l'un des derniers messages, on retrouve une déclaration de Serge Alméras datant de 2014 dans votre journal préféré ObjectifGard accompagné du logo de la Chambre des Métiers. Dans ce bout d'article de l'époque, le président sortant de la Chambre déclarait : « Je peux témoigner de l’énergie et de sa mobilisation. Ces insignes rappellent la qualité de ses actions ». Des propos tenus à l’occasion de la remise de la médaille du mérite à Henry Brin.

pub-brin
La publicité contestée par Serge Alméras

Pour Serge Alméras : "Cette publicité sème la confusion car j'apparais au même titre que tous ses soutiens nationaux. Mes propos de l'époque sont sortis de leur contexte et l'objectif vise à faire croire que je le soutien alors que je suis tête de liste contre lui" et de poursuivre : "Je ne tolère pas que mon visage, le logo de la Chambre et mon nom apparaissent dans cette publicité, je demande donc au tribunal de les faire retirer tout simplement, c'est le sens de mon intervention en référé".

De son côté, Henry Brin se défend de toute manipulation : "Ce matin, il dit qu'il n'a pas tenu ses propos, finalement, il reconnaît l'avoir fait par contrainte liée au protocole. Tout cela est une énième tentative de pression contre ma candidature et ma liste. D'ailleurs, j'ai écris officiellement il y a quelques jours au Préfet du Gard pour lui témoigner de pressions exercées par Serge Alméras à l'encontre des personnalités de ma liste pour qu'elles se désistent". Et de conclure : "Depuis plusieurs semaines, on assiste à une volonté de me discréditer. Or, Monsieur Alméras est à la Chambre depuis 30 ans et il ne souhaite tout simplement pas passer la main".

Comme pour les élections de la CCI Gard ces prochaines semaines, on assiste dans cette Chambre consulaire gardoise à une féroce bataille de pouvoir. Dommage pour les artisans qui préféreraient certainement que l'énergie soit mise ailleurs.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité