Actualités

BAGNOLS Vers un regroupement du lycée sur le site de Vigan-Braquet

Ce matin, lors du conseil municipal de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce matin, lors du conseil municipal de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est une particularité du lycée Einstein de Bagnols : il est composé de deux sites, l’un sur l’avenue Léon-Blum, et l’autre sur celle du Commando Vigan-Braquet. Une particularité qui a vécu.

Ce matin, lors de la séance de rentrée du conseil municipal, c’est au détour d’une délibération technique a priori sans grand intérêt que le sujet est arrivé sur la table.

« Une grosse opération »

En effet, le conseil municipal a voté à l’unanimité la désaffectation et le déclassement du domaine public d’une parcelle du complexe sportif Saint-Exupéry, à savoir la piste d’athlétisme. Une délibération qui s’inscrit dans un vaste projet de requalification du lycée Einstein, qui sera porté par la région avec l’aide de la ville.

« Le lycée va subir une requalification, le concours d’architectes a été lancé il y a très peu de temps », a ainsi annoncé l’adjointe et conseillère régionale Catherine Eysseric. « L’idée est de réunir tous les bâtiments scolaires sur un même lieu, c’est une grosse opération », a poursuivi l’élue, répondant à une question du conseiller municipal d’opposition Serge Rouquairol.

Des bâtiments détruits, d’autres reconstruits

Concrètement, le projet vise à réunir tous les enseignants, élèves et personnels de vie scolaire sur le site de Vigan-Braquet, « pour retrouver un projet équilibré qui profite à tous », dixit la conseillère régionale bagnolaise. Même si le projet n’en est qu’à ses balbutiements, et que sa teneur exacte et on budget ne seront connus qu’après le concours d’architectes, il est acquis que « des bâtiments B, C, D, du site Vigan-Braquet vont être détruits, et d’autres y seront reconstruits », explique Catherine Eysseric, le tout sur l’emprise actuelle du terrain du lycée. Les travaux devraient démarrer en 2018, et l’échéance souhaitée par la région est une fin des travaux d'ici le dernier trimestre 2022, pour la rentrée 2023.

Il ne resterait alors sur le site Blum que l’internat, et les services du Greta, donnant « un équilibre beaucoup plus satisfaisant » pour Serge Rouquairol, même si pour l'heure rien n'est décidé.

Quant à la piste d’athlétisme déclassée, elle servira de « zone tampon », d’après les termes du maire Jean-Christian Rey, en tant que parkings supplémentaires pour la durée des travaux. Un sujet dont nous aurons sans doute l’occasion de reparler dans les prochaines semaines.

Et aussi :

Du Free sur la ligne : l’opérateur mobile Free débarque sur le château d’eau du Mont-Cotton pour y installer un relais radiotéléphonique. Une convention était soumise au conseil municipal pour définir l’emplacement, mais aussi le montant de la redevance que Free versera en contrepartie à la ville, à savoir 10 000 euros par an.

20 000 balles pour les boules : le conseil municipal a voté l’attribution d’une subvention de 20 000 euros pour le Comité du Gard de pétanque et de jeu provençal suite à l’organisation à Bagnols en juin dernier des championnats de France triplettes promotion hommes de des championnats de France triplettes féminines, qui a rassemblé un millier de personnes sur un week-end. Rappelons que si c’est une délégation de l’Yonne qui a remporté le titre chez les femmes, c’est une équipe Gardoise qui a été sacrée chez les hommes.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité