A la uneSociété

FAIT DU JOUR Saint-Paul-la-Coste ne parvient pas à garder la ligne

Saint-Paul-la-Coste. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Saint-Paul-la-Coste. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Depuis près de quinze ans, les habitants de Saint-Paul-la-Coste rencontrent d’importantes difficultés avec le téléphone et Internet. Regroupés dans un collectif baptisé « Téléphone et Internet en Cévennes », ils organisent une réunion publique ce vendredi.

Saint-Paul-la-Coste, 300 âmes, fait partie des communes françaises - comme beaucoup d’autres en Cévennes - à être classée en zone blanche, autrement dit une zone très mal desservie que ce soit pour la téléphonie ou Internet. Claudine Larguier en sait quelque chose : depuis des années, elle remue ciel et terre pour que l’opérateur Orange modernise le réseau et, surtout, le rende opérationnel : « Il y a des câbles sur les routes, des fils qui pendent, des poteaux par terre… Ce n’est plus possible ! On est 80 familles ici à être touchées par des coupures téléphoniques ». La dernière a privé les habitants de téléphone pendant une semaine début septembre. « Et puis on a aucune explication, aucune information », regrette la septuagénaire.

Claudine Larguier. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Claudine Larguier. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Pour avoir du réseau, il faut aller derrière l’église !

Excédée, comme beaucoup d’habitants, elle a décidé d’agir à travers le collectif « Téléphone et Internet en Cévennes » dont elle est l’une des représentantes. Les initiatives se multiplient : en 2015, une pétition est signée dans le village, une réunion publique met en présence la mairie et Orange, le défenseur des Droits est interpellé, le sous-préfet d’Alès aussi mais, dans les faits, rien ne semble avoir changé. « On organise une réunion publique vendredi 14 octobre à 18h pour que les élus nous tiennent au courant des avancées prévues », indique Claudine Larguier qui ne veut pas baisser les bras tant elle juge la situation préoccupante. « Vous vous rendez compte que si je veux téléphoner avec mon portable, il faut que je me rende derrière l’église pour avoir du réseau ! Mais à la rigueur, ce n’est pas le plus grave : comment alerter les secours s’il y a un problème ? », s’inquiète-t-elle.

La 2G en 2017 ?

Aujourd’hui, le collectif attend des démarches concrètes de la part d’Orange notamment la réparation et la modernisation du réseau. Après avoir contacté le défenseur des Droits Jacques Toubon qui a jugé « la demande recevable », selon Claudine Larguier, le collectif se réserve le droit d’intenter une action en justice. Leur mobilisation semble toutefois porter ses premiers résultats : un pylône permettant l’arrivée de la 2G devrait être implanté près du village dans le premier semestre 2017. Quant à l’arrivée de la fibre, il va falloir s’armer de patience : elle n’est pas prévue avant 2020, voire 2022… A croire qu’à Saint-Paul-la-Coste, rien ne peut aller vite.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité