Actualités

MARCOULE L’INSTN reconnu au niveau international

Les deux Philippe, le directeur de l'INSTN de Marcoule Philippe Corréa et celui du CEA Marcoule Philippe Guiberteau, hier lors du dévoilement de la plaque de l'AIEA (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les deux Philippe, le directeur de l'INSTN de Marcoule Philippe Corréa et celui du CEA Marcoule Philippe Guiberteau, hier lors du dévoilement de la plaque de l'AIEA (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« On est les seuls en Europe, et parmi les deux seuls au monde à avoir cette distinction » : le directeur de l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN) de Marcoule Philippe Corréa n’était pas peu fier, hier, au moment de dévoiler la plaque officielle.

Une plaque qui officialise le statut de « Collaborating centre », décerné par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à l’INSTN, qui a pour mission de former les techniciens, ingénieurs et chercheurs du nucléaire, pour les quatre prochaines années.

Excellence

« Il s’agit d’une nouvelle reconnaissance internationale », se félicite le directeur du CEA Marcoule Philippe Guiberteau, « une reconnaissance qui apporte une visibilité internationale d’excellence du territoire », pour la conseillère régionale Catherine Eysseric. Pour le directeur du CEA Marcoule, « une telle distinction atteste de la qualité des formations dispensées par l’Institut » fondé il y a six décennies. C’est que, comme le rappelle le directeur du CEA Marcoule, « la formation est un élément structurant de notre filière, notamment pour les thématiques du démantèlement. »

Justement, cette labellisation constituera « un atout pour le volet formation du Pôle de Valorisation des Sites Industriels », affirme Philippe Guiberteau. « Cette distinction va nous permettre de développer des collaborations très fructueuses », estime Philippe Corréa, qui affirme avoir « déjà des nouveaux contacts. » Le directeur voit également dans ce label un « élément différenciant pour les entreprises, car travailler avec l’INSTN, c’est travailler avec l’excellence dans la formation. » Et avoir l’INSTN sur son CV est encore plus valorisant.

Maintenant, charge à l’INSTN de « démontrer qu’on pourra relayer l’AIEA sur des opérations de formation dans les sciences et techniques du nucléaire dans ses applications industrielles et radiopharmaceutiques », précise Philippe Corréa.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité