ActualitésSociété

RODILHAN Un festival taurin sous surveillance même si…

Le Nîmois Tibo Garcia, se présentait à Nîmes. Pari en grande partie réussi (Photo Anthony Maurin).
Le Nîmois Tibo Garcia, sera de la partie à Rodilhan (Photo Anthony Maurin).

Le traditionnel festival taurin devrait avoir lieu ce dimanche 16 octobre même si le Préfet Didier Lauga ne s'interdit pas un changement de dernière minute.

C'est une sorte de tradition pour l'aficion locale, le festival taurin de Rodilhan signe la fin de la saison dans le sud-est. Une fiesta campera qui a également l'habitude de recevoir quelques manifestants auticorrida... Mais cette année, état d'urgence oblige, la donne pourrait changer. "Si les 2 parties réfléchissent et montrent une certaine bonne foi cela devrait aller mais si nous sentons les problèmes arriver, je ne m'interdis pas d'annuler les manifestations, qu'elles soient taurine ou antitaurine avant dimanche" notait Didier Lauga, Préfet du Gard, qui a du mal à recevoir les renforts habituels des forces de l'ordre empêtrées actuellement dans le démantèlement de la jungle de Calais.

En tout cas, prévue au programme, c'est une tienta matinale qui devrait avoir lieu dès 11h dans les arènes du village. 3 élèves des écoles taurines de Nîmes et d'Arles se défieront et poursuivront en public leur apprentissage. Solalito, El Pere et Tristan Espigue sont les toreros choisis pour l'exercice.

A midi, repas de l'aficion précédé du traditionnel apéritif convivial. Mais c'est à 15h que 5 toros d'élevages français seront combattus par 5 toreros plus aguerris. Chef de lidia de cette belle bande, Jérémi Banti. Le sobresaliente arlésien reprend les affaires et ouvrira la fiesta campera. Il sera suivi de 2 autres maestros, Biterrois, Thomas Cerqueira et Cayetano Ortiz. S'ils ne toréent pas beaucoup, les jeunes sont plaisants à voir et ce genre de spectacle peut servir leurs intérêts respectif. Enfin, le novillero nîmois Tibo Garcia, qui fait une excellente première saison dans la catégorie, sera accompagné du protégé de Richard Milian, Baptiste Cissé, qui a fait forte impression à Bouillargues la semaine dernière et qui était déjà présent au cartel de 2015.

Entrées, 5 euros pour la tienta, 20 euros pour le festival, et 30 euros la journée complète. Réservation au 06.77.14.53.03 ou au 06.98.89.20.34.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité