Economie

UZÈGE PONT DU GARD Tout comprendre aux fonds européens Leader

Ce vendredi matin, lors de la réunion d'information sur les fonds européens Leader (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ce vendredi matin, lors de la réunion d'information sur les fonds européens Leader (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors oui, « c’est technique », admet d’emblée Agathe Gérardin du Pays Uzège Pont du Gard. Pour autant, le jeu peut en valoir la chandelle pour les entreprises du territoire, car 2,35 millions d’euros ont été fléchés par l’Europe, via la Région, sur le territoire du Pays Uzège Pont du Gard pour la période 2016-2020.

Enfin pas tout à fait : « l’enveloppe attribuée est de 2,35 millions d’euros, avec 1,75 million de dotation initiale, et 600 000 euros en dotation complémentaire qui pourra être réévaluée à mi parcours », poursuit Agathe Gérardin lors de la réunion de présentation du dispositif aux membre du Club des entrepreneurs du pays Uzège Pont du Gard, ce vendredi matin.

Critères, sous-critères, sous-sous-critères

On vous l’avait dit, c’est technique, et ce n’est que le début. Car pour décrocher une subvention issue des fonds européens Leader, il faut arriver avec « un projet qui a un apport pour le territoire », mais pas que. Ainsi, il faut que le projet soit cofinancé, c’est à dire qu’une autre collectivité mette déjà au pot, qu’il y ait une dimension partenariale, une dimension territoriale ainsi qu’un aspect innovant.

C’est tout ? Evidemment non, puisque chaque territoire labellisé Leader définit des thématiques qui axent les fonds. Pour le Pays Uzège Pont du Gard, qui regroupe les territoires de la CCPU et de la CCPG, il y en a trois : le tourisme durable, la création et le développement économique et la cohésion sociale. Et à l’intérieur de ces trois thématiques, on retrouve des sous-thématiques, comme les activités de pleine nature, l’économie sociale et solidaire, les commerces de proximité innovants… Tout ce qui n’y figure pas ne sera pas financé, voilà à peu près la seule chose simple dans ce dispositif.

Un dispositif piloté localement par le GAL, le Groupe d’action locale. Présidé par la conseillère départementale Bérangère Noguier, il se compose de 42 membres qui sélectionnent les dossiers en comité de programmation. Et pour constituer son dossier, mieux vaut être aidé, c’est pour cette raison que le Pays Uzège Pont du Gard a mis en place une cellule composée de trois salariées pour conseiller et aiguiller les porteurs de projets.

« Un coup de pouce non négligeable »

Et comme rien ne vaut un bon vieux retour d’expérience, le Pays a invité Sabine Breton, une entrepreneuse installée au Cailar, qui a bénéficié de fonds Leader pour monter son entreprise en 2014. Si à la fin de son intervention la Camarguaise affirme que « si c’était à refaire, (elle) le referai(t) », pas sûr que son expérience ait rassuré les chefs d’entreprises présents.

Ainsi, pour lancer Sud Corner, une plateforme internet où des producteurs locaux peuvent vendre leur production, Sabine Breton se rapproche du GAL du Pays Vidourle Camargue. Il va d’abord s’agir de « faire rentrer le projet dans les cases du dispositif », ce qui n’était pas en soi une simple affaire, se souvient la chef d’entreprise. Le projet démarrera en juin 2014, « et lorsqu’on a fait notre business plan, on n’a pas intégré Leader, on est partis du principe que ce serait un plus », explique Sabine Breton. Une idée judicieuse, puisque c’est au porteur de projet d’avancer les fonds qu’il demande. Bref, d’avoir la trésorerie suffisante, ce qui n’est pas franchement évident pour un créateur d’entreprise.

Le projet Sud Corner est validé par la Région et l’Europe en décembre 2014 et, par la magie d’un dossier perdu quelque part dans l’administration régionale, les fonds Leader promis — 22 000 euros tout de même — ne lui ont été versés qu’en décembre 2015. Un an après, donc. Entretemps, « la banque nous avait fait une avance Dailly, et on a dû payer des agios », note l’entrepreneuse qui, malgré ces péripéties ne regrette rien : « c’est très technique, mais le GAL m’a épaulée jusqu’à la fin. Et sans ces fonds, nous n’aurions pas pu faire notre campagne de communication, ça a été un coup de pouce non négligeable. » Aujourd’hui, son site internet tourne bien, avec un trafic qui a doublé d’une année sur l’autre.

Bref, les fonds Leader, ça se mérite. Si vous avez envie de vous y plonger, rendez-vous sur le tout nouveau site internet du Pays Uzège Pont du Gard.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité