ActualitésSociété

AIMARGUES Un Fest Noz presque comme les autres

Au son du bagad, les airs bretons empliront la Camargue de convivialité.
Au son du bagad, les airs bretons empliront la Camargue de convivialité.

C'est le grand retour du Fest Noz d'Aimargues. Littéralement "fête de nuit", cet instant joyeux arrivé tout droit de Bretagne semble plaire aux Camarguais. Rendez-vous à partir de 18h à la salle Lucien Dumas.

De manière fort logique, c'est au tour de la deuxième édition du Fest Noz d'Aimargues d'entrer en scène. Après un premier succès populaire l'année dernière, la municipalité réédite l’événement et propose une soirée 100% bretonne. Aimargues se met donc à la page bretonne et propose une belle animation à ne pas manquer.

Au programme de ce bal un peu spécial, l'ouverture des portes de la salle Lucien Dumas se fera à 18h. Comme dans un fest noz, l'essentiel est de danser, à partir de 19h, une petite mise en jambe est prévue pour celles et ceux qui souhaiteraient s'essayer aux festivités venues du nord. En effet, c'est même une véritable initiation aux danses celtiques qui vous permettra d'acquérir en quelques minutes les pas adéquats à ce type de soirée.

A 20h30, la musique live de "Ca Bombarde" et les musiciens du Cercle Celtic donneront le la et entreront en matière avant de laisser une petite place à une belle troupe. A 20h45, comme à la télévision, les specta(c)teurs auront droit  la présentation d'"Evasion" de Plijadur An Dañs avec les danseurs du Cercle Celtic du Gard.

Enfin et comme dans tout bon fest noz qui se respecte, à partir de 21h15 la musique et la danse pour le public seront les clés de voûte de la réussite de la soirée. Pour cela, il faudra faire confiance à "Anacrouse" et "Ca Bombarde" qui transporteront les amateurs de Bretagne et de danse dans un monde qui est le leur.

Une soirée incontournable, au moins pour découvrir cet univers, et un excellent moment en perspective!

Buvette et restauration bretonne sur place (galettes, crêpes…). Entrée 5 euros.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité