Economie

ELECTIONS CCI Cabanat en meeting : « Je ne comprends pas la haine de Douais pour Alès »

Environ 110 chefs d'entreprise au meeting de la CCI ce lundi. EL/OG
Environ 110 chefs d'entreprise au meeting de la CCI ce lundi. EL/OG

C'est à la brasserie Didier Racing, son voisin, que le président sortant de la CCI d'Alès a choisi de réunir les chefs d'entreprises du bassin ce lundi. Objectif : gonfler la participation alésienne pour faire basculer le scrutin.

La liste Giraudier-Cabanat a un atout : le premier est l'ex-président de la CCI de Nimes et président de l'UPE 30, le second est président la CCI d'Alès. De l'autre côté, son adversaire Henry Douais, actuel président de la CCI de Nîmes part avec un avantage mathématique non négligeable en terme de voix : 25000 entreprises contre 8300 à Alès. Sans compter Bagnols, qu'Henry Douais a dragué en lui offrant une délégation.

L'enjeu pour la liste Giraudier-Cabanat est donc de faire le plein sur le terrain cévenol. Exit le programme, les candidats considèrent les voix alésiennes comme acquises. "On sait que l'on sera majoritaire sur l'arrondissement. Le sujet n'est pas là. Il faut un vote massif pour faire basculer l'élection dans le bon sens. Ce scrutin va se faire voix par voix", martèlent-ils, frébiles. Et à Francis Cabanat de tacler : "Henry Douais a voté quatre fois contre le maintien de notre CCI. Il veut aussi fermer le CFA d'Alès. Son élection serait un mauvais signe pour nous".

Les chefs d'entreprises vont recevoir leurs bulletins de vote dans les jours à venir. Réponse finale le 7 novembre.

Lire aussi :

ALES Elections CCI Cabanat et Giraudier dévoilent leur programme

RING ECONOMIQUE Henry Douais : "Notre rôle à jouer, c'est d'impulser des projets"

BAGNOLS "C'est un tournant" : le Gard Rhodanien aura sa délégation de la CCI

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ELECTIONS CCI Cabanat en meeting : « Je ne comprends pas la haine de Douais pour Alès »”

  1. C’est surtout la liste MEDEF-UMP (ou LR) . On est plus dans la défense de petits intérêts claniques, de places, là aussi, que des intérêts économiques et sociaux de la population. Bonjour l’ambiance après l’élection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité