A la uneEconomie

NÎMES Remonté, Henry Douais répond aux attaques « en dessous de la ceinture » d’Eric Giraudier

Henry Douais et le trésorier Jean-Yves Garcia. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Henry Douais et le trésorier Jean-Yves Garcia. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Une attaque d’Eric Giraudier, candidat en binôme avec Francis Cabanat pour la conquête de la CCI, a mis le président de la chambre consulaire nîmoise dans tous ses états…

S’il voulait énerver Henry Douais, Eric Giraudier ne pouvait pas mieux s’y prendre. « Il a dit que la CCI Nîmes avait failli être sous tutelle, c’est faux ! », s’égosille Henry Douais qui poursuit : « Maintenant, les salariés de la CCI Nîmes sont inquiets alors que tout va bien ». Et pour le prouver, le président de la chambre consulaire nîmoise est venu à la conférence de presse avec le trésorier Jean-Yves Garcia qui brandit un courrier du 10 octobre dernier, émanant de la préfecture. On y découvre que cette dernière semble plutôt satisfaite de la gestion de la CCI Nîmes : « La situation budgétaire de la chambre, avec un fonds de roulement de 6,5M€ (…) est signe d’un fonctionnement équilibré, permettant d’envisager la réalisation des projets ».

« Les salariés de la CCI Alès n’ont pas été payés »

Mais faut pas le chercher Henry Douais. Si on l’attaque, il réplique. Qui s’y frotte, s’y pique. Et les pics tombent comme des mouches : « Je ne voulais pas le dire jusque-là mais les salariés de la CCI Alès n’ont pas été payés en janvier 2016. C’est la CCIR (Chambre de Commerce et d’Industrie de Région, NDLR) qui a payé ». A ses côtés, le trésorier en remet une couche : « Tous les ans, à Alès, ils vendent des actifs pour combler les trous : leurs bureaux, le Parc des expositions et l’aérodrome de Deaux, je viens de l’apprendre, pour 1,8M€. Nous, on a conservé nos actifs. Je ne veux donc pas recevoir de leçons du camp d’en face ».

Légèrement calmé, Henry Douais déplore que la campagne électorale vire « en dessous de la ceinture » mais s’inquiète de la gestion de l’équipe alésienne : « Ils me font très peur, je ne sais pas ce qu’on va trouver ». Seule certitude, le tandem Giraudier-Cabanat, lui, a trouvé Henry Douais et c’est déjà pas mal.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité