A la uneEconomie

CCI GARD Francis Cabanat répond aux « accusations » d’Henry Douais

Francis Cabanat, président de la CCI Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard
Francis Cabanat, président de la CCI Alès. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Après la sortie médiatique d'Henry Douais et son trésorier ce mercredi "pour rétablir des vérités en produisant des éléments factuels", Francis Cabanat a souhaité répondre point par point aux "accusations" dont il considère faire l'objet.

Depuis quelques heures, les chefs d'entreprise sont invités à voter pour élire le président de la CCI départementale. Raison qui peut expliquer la nervosité des deux listes opposantes qui s'attaquent sur la gestion de leur Chambre consulaire respective. Mais personne n'imagine que le développement de ces argumentaires négatifs pourraient avoir des répercutions sur l'électorat professionnel.

Ce mercredi donc, en conférence de presse, l'actuel président de la CCI Nîmes s'est exprimé sur la situation financière de la CCI mais aussi sur celle de la CCI Alès. Et on peut dire que le retentissement de notre article relatant la conférence de presse n'a pas fait plaisir à grand monde dans les services alésiens.

Francis Cabanat joint par notre rédaction n'en revient pas. Sur la déclaration d'Henry Douais « Je ne voulais pas le dire jusque-là mais les salariés de la CCI Alès n’ont pas été payés en janvier 2016. C’est la CCIR (Chambre de Commerce et d’Industrie de Région, NDLR) qui a payé », l'actuel président de la CCI d'Alès rappelle que "tous les salaires sont versés par la CCI régionale depuis cinq ans aussi bien Alès que Nîmes. Ces versements sont issus de la réforme de 2010 en vigueur depuis le 1er janvier 2011 qui prévoit que les CCI de région deviennent les employeurs des salariés des CCI locales ou départementales."

Autre sujet de discorde, la volée de bois vert d'Henry Douais : « Tous les ans, à Alès, ils vendent des actifs pour combler les trous : leurs bureaux, le Parc des expositions et l’aérodrome de Deaux, je viens de l’apprendre, pour 1,8M€. Nous, on a conservé nos actifs. Je ne veux donc pas recevoir de leçons du camp d’en face » passe mal chez Francis Cabanat. Là encore, il souhaite rétablir la vérité : "Le siège et le parc des expositions sont effectivement vendus mais concernant l'aérodrome, c'est absolument faux. Les discussions sont en cours avec Max Roustan mais aucune décision n'est prise" et rajoute : "En ce qui concerne la situation financière de la CCI Alès, elle est très bonne. Tous les éléments budgétaires sont soumis à l'approbation du Préfet du Gard. Imaginez que la situation soit désespéré, on aurait été mis sous tutelle."

Pour clôturer définitivement le débat, Francis Cabanat a une arme imparable : la moyenne nationale du réseau des CCI en termes de « Fonds de roulement » en jours. Celle d'Alès est de 110 jours en 2016 quand la moyenne nationale est de 38 jours. De oxygène financier ... indéniablement.

Pas sûr toutefois que cela calme les esprits ... Dernier épisode en date, la position prise par Thierry Julier, actuel président de la CCI Lozère dont on se demande ce qu'il peut apporter aux débats déjà tendus. Seule information à noter : son soutien à Henry Douais "son ami" dont il espère voir reconduit dans les fonctions élargies de la CCI départementale "pour un investissement sûr et pérenne pour Alès".

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “CCI GARD Francis Cabanat répond aux « accusations » d’Henry Douais”

  1. « Tous les ans, à Alès, ils vendent des actifs pour combler les trous : leurs bureaux, le Parc des expositions et l’aérodrome de Deaux, je viens de l’apprendre, pour 1,8M€. Nous, on a conservé nos actifs. Je ne veux donc pas recevoir de leçons du camp d’en face ».
    les actifs ont été vendus à l’AGGLO d’ALES avant la fusion à des prix bas c’est plutôt çà le problème !

  2. Cependant il n’a pas été posé la question aux contribuables de l’agglo s’ils étaient favorable à éponger les cessions de la Cci Cévennes …. et s’il n’y avait pas eu AA !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité