ActualitésSociété

JEUDI SPORT Le « soleil » de Bouillargues brille fort

La belle histoire du Sun le pousse à toujours aller de lavant (Photo Gael Junker)
La belle histoire du Sun le pousse à toujours aller de l'avant (Photo Gael Junker)

On a tendance à l'oublier, mais si le HBCN n'existe plus et que son équipe professionnelle a été dissoute, il reste dans le Gard un club qui peut jouer les premiers rôles dans le handball féminin français.

C'est sûr, le SUN AL Bouillargues n'est plus en D2 mais en N1... Il n'empêche qu'il est le club féminin gardois évoluant le plus haut dans la hiérarchie handballistique française. Existant depuis 40 ans, il participe à la renommée du village au niveau local, régional mais aussi national!

En effet, on omet que l’équipe première a longtemps évolué en 1ère Division, au plus haut niveau national, et s’est qualifiée deux fois en 1/8èmes de finale de Coupe d’ Europe... Aujourd’hui en N1, le SUN reste un club ambitieux qui a pour objectif de retrouver la D2 dans les prochaines années tout en s’y installant de façon pérenne.

Les bons résultats obtenus pendant ces décennies par les différentes équipes (jeunes et seniors) sont le reflet du sérieux et la juste récompense de l’excellent travail de formation réalisé avec les jeunes. Le SUN A.L Bouillargues défend et défendra toujours sa gratifiante image de club formateur agissant dans la proche banlieue d'une ville comme Nîmes.

Le nombre de licenciées féminines n’a d’ailleurs pas cessé d’augmenter ces dernières années, pour atteindre cette saison près de 250 licenciés depuis le Baby-Hand jusqu’à la N1 en passant par toutes les catégories d’âge et les loisirs.

Pour le Président, Sylvain Maestrini, "Nous sommes en route pour un projet horizon 2020. Le projet est ambitieux, à l’image du club! Pour exemple, cette année notre équipe réserve retrouve la Nationale 3; une équipe jeune intégrant 3 joueuses qui ont porté le maillot de l’équipe de France jeune ainsi que plusieurs joueuses du Pôle Espoir".

Respect de soi et d’autrui, solidarité, entraide et fierté, telles sont les valeurs annoncées par le club "oublié". Actuellement dans le haut de tableau, le début de saison de l'équipe première est à la hauteur des ambitions de la structure.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité