A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Des adolescents formés à devenir animateurs scientifiques

Les animateurs scientifiques en herbe posent avec leur formateur. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Les animateurs scientifiques en herbe posent avec leur formateur. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

L'association d'éducation populaire Les petits débrouillards développe son action à Nîmes et forme actuellement onze adolescents à l'animation scientifique.

Mouvement national crée il y a une trentaine d'années, l'association Les petits débrouillards s'est installée à Nîmes depuis 2015. "On fait les choses petit à petit. Évidemment, on a envie de développer nos actions ici, tout dépendra de nos capacités à le faire" explique Fabien Rey, coordinateur de l'antenne gardoise. Soutenu par la Région, le Département, la Ville et l’État, l'association d'éducation populaire mène des actions autour de la culture et la science par le biais d'animations ludiques pour tous les âges, mais axées principalement pour les jeunes. Association d'échelle régionale qui agit dans le Gard depuis plus de 10 ans, une antenne a récemment été installée à Nîmes.

Pour la deuxième année consécutive, l'association a mis en place une semaine de découverte au cœur du quartier Chemin-bas d'Avignon depuis lundi. Au beau milieu des jardins Bir-Hakeim, onze adolescents volontaires âgés de 14 à 16 ans étaient formés en théorie et pratique sur l'animation scientifique auprès des plus petits. "L'idée est de mettre en pratique la démarche scientifique sous forme d'expériences, de défis et de petites histoires". Une vulgarisation qui profite aux enfants curieux du quartier, et aux adolescents bénévoles, le temps des vacances scolaires. "Les professeurs ont tendance à nous expliquer de façon plus compliquée. Ici, c'est plus concret" explique Oumayma, jeune lycéenne en première L. Car si la science n'est pas sa principale passion, l'aspect pédagogique lui parle d'avantage : "Les rapports avec les enfants sont très enrichissants. J'aimerai travailler dans l'animation pour financer la poursuite de mes études". Idem pour Naomie, 15 ans : "On rencontre des gens, les moniteurs sont sympas. On s'amuse tout en apprenant des choses."

Cette semaine dédiée à la science et à l'animation a aussi d'autres atouts. Outre l'ouverture d'esprit, c'est aussi une sensibilisation au recyclage des déchets qui est mis en place. "On utilise beaucoup de matériel de récupération pour les ateliers. Cela leur permet de recommencer aussi chez eux, devant leurs parents" ajoute Patrice Colenson, formateur de l'association Les petits débrouillards qui travaille en amont avec les structures locales comme les centres sociaux, pour tisser du lien et pérenniser leur action. "On cherche à mettre en place des projets sur le long terme. Tous les partenaires vont se donner rendez vous prochainement, avec la Ville également, dans l'optique d'un projet de grand envergure autour des déchets".

Totalement gratuit, ces ateliers d'animations scientifiques ont attiré près de 200 enfants issus du quartier et peut-être, suscité des vocations. "Certains vont se rendre compte que ce n'est pas leur truc, mais d'autres vont continuer dans leurs études. On est là pour ouvrir leur esprit" conclut le formateur. Les onze adolescents repartiront avec un diplôme ce vendredi soir, de quoi ajouter une ligne sur leur cv.

Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité