Politique

DÉPARTEMENT Les écologistes exposent leurs inquiétudes et solutions

Photo : DR.
Geneviève Blanc, vice-présidente déléguée à l'environnement et à la prévention des risques, et Bérengère Noguier, conseillère départementale déléguée à l'Economie sociale et solidaire. Photo : DR.

L’application de la loi NOTRe oblige les collectivités à repenser leurs politiques publiques. Au Département, les deux élus écologistes s’inquiètent de la perte des compétences Développement économique et gestion des barrages. 

Si elles ne sont que deux au Département, les écologistes ont vu leur poids politique « renforcé » dans la Majorité PS-PCF-EELV. Une Majorité relative, sortie des urnes en 2015, qui oblige le président Denis Bouad (PS) « à tenir compte de nos considérations », fait remarquer Geneviève Blanc, « avant les socialistes et communistes avaient à eux seuls la Majorité absolue. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas ». Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, en début de mandat, le socialiste a confié à Bérengère Noguier la délégation « Économie sociale et solidaire », longtemps réclamée par les écologistes.

Prévention des risques 

En 2017, la loi NOTRe modifiera un peu plus l’action des collectivités. Le Département qui a perdu la compétence Développement économique sera également amputé de la gestion des barrages, transférée aux intercommunalités (GEMAPI - gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations). Ce sujet inquiète particulièrement Geneviève Blanc. L'élue du canton d’Anduze entend sensibiliser son Président : « L’eau est un véritable enjeu. Le Département a créé le SMD (Syndicat d'Aménagement et de Gestion des Cours d'Eau et Milieux Aquatiques du Gard), unique en France ! ».

Le Département a donc « l’expertise que certaines communautés de communes n’ont pas. Nous devons trouver la meilleure gestion possible tout en respectant la loi ». Sa solution ? « Le transfert de la gestion des barrages aux syndicats de bassins ». Encore faut-il que les EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) y soient enclins…

Économie sociale et solidaire

L’Économie sociale et solidaire est également au coeur des préoccupations. « La loi NOTRe ne nous autorise plus à aider financièrement et directement les entreprises puisque la compétence Développement économique a été transférée à la Région et aux intercommunalités », rappelle  Bérengère Noguier.

L’aide départementale sera ainsi réduite aux subventions de fonctionnement déjà délivrées par la collectivité à la CRESS (Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire), à l’URCOP (Union Régionale des Coopératives) ou encore aux MIS (Maisons des Initiatives sociales). Dans le cadre de la préparation du budget 2017 - pour lequel l’exécutif doit trouver entre 20 et 25 M d’€ d’économies -, l’écologiste milite pour un maintien de ces aides sonnantes et trébuchante.

Quant aux subventions directes, Bérengère Noguier soulève : « De Toulouse, quelle vision avons-nous du territoire gardois ? ». Et de proposer à ce que « la Région nous fasse confiance afin que nous lui fassions remonter les projets intéressants à financer ». Cela pourrait, par exemple, passer par les « ateliers » déjà mis en place sur le territoire. Reste à trouver, là-aussi, un terrain d’entente avec le conseil régional…

CM

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “DÉPARTEMENT Les écologistes exposent leurs inquiétudes et solutions”

  1. « avant les socialistes et communistes avaient à eux seuls la Majorité absolue. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas » dit Pimprenelle Blanc.
    Merci au looser de Vauvert, John Denat, d’avoir affaiblit considérablement le groupe PS et de faire en sorte que la majorité actuelle du Département soit à la merci de ses composantes minoritaires, quelles soient staliniennes ou écolo-bouffeurs de quinoa. Mais lui il s’en fout, s’est fait recycler à la Région avec une délégation de poids: mémoire et traditions. Çà, ça va aire avancer le Gard!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité