Actualités

PONT-ST-ESPRIT Trois nouvelles voitures pour renouveler le parc auto « vintage » des services techniques

Les élus et le mécanicien des services techniques de la ville de Pont-Saint-Esprit ont réceptionné trois nouveaux véhicules (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les élus et le mécanicien des services techniques de la ville de Pont-Saint-Esprit ont réceptionné trois nouveaux véhicules (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Non pas que l’auteur de ces lignes soit adepte du jeunisme à tout crin, mais il faut reconnaître que si un homme ou une femme de 28 ans est en pleine force de l’âge, pour une voiture, c’est en général moins le cas.

Or, il reste encore aux services techniques de la mairie de Pont-Saint-Esprit — qui se nomment désormais « centre technique municipal », sachez-le — des vestiges d’une époque où le président d’appelait Mitterrand et où les plaques d’immatriculations étaient noires et les phares jaunes.

39 000 euros pour trois utilitaires tout équipés

C’est pour renouveler quelque peu ce parc automobile de 29 véhicules qualifié pudiquement par l’adjoint aux travaux Vincent Rousselot de « vieillissant », et par la première adjointe Claire Lapeyronie de « vintage », que la municipalité vient d’acquérir trois nouveaux utilitaires. Il s’agit de trois Renault Kangoo Essence, un pour le service achat, un autre pour le service eau et le troisième pour le service bâtiments : « on a envisagé de les prendre électriques, mais à l’heure actuelle c’est encore trop coûteux », précise Vincent Rousselot. C’est que les finances de la ville, qui reviennent de loin, ne permettent pas (encore ?) ce genre d’excentricités…

La ville a sollicité les concessionnaires de trois marques françaises implantées sur la commune, et c’est Renault qui a emporté le marché de près de 39 000 euros TTC. La marque au losange, une vieille tradition spiripontaine, puisque le concessionnaire a repris en échange des trois Kangoo neufs deux antiquités municipales : une Clio de 1997, presque récente à côté de l’Express de 1988 qui complète la charrette de mise au rebut.

Outre le fait de rouler dans des voitures de notre siècle, les agents spiripontains vont désormais bénéficier de véhicules « équipés de gyrophares, de panneaux de chantiers clignotants et d’une grille séparative », précise Vincent Rousselot, quand Claire Lapeyronie souligne le fait que c’est un plus « pour la sécurité des agents. »

Après le nouveau véhicule de la police municipale le mois dernier, ces trois nouvelles acquisitions seront les dernières de l’année, avant pour 2017 le remplacement probable d’un camion plateau du service propreté. Le renouvellement du parc du centre technique municipal n’est pas fini, loin de là. Ainsi, un des vieux Renault Express toujours en fonction a vu sa direction céder pas plus tard que lundi. De quoi donner du travail au mécanicien municipal, qui prendra sa retraite à la fin de l’année. Avant l’utilitaire, donc.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité