Culture

DIMANCHE VILLAGES Massillargues-Atuech est dans sa bulle

Les auteurs dédicacent leurs ouvrages tout au long du week-end. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Les auteurs dédicacent leurs ouvrages tout au long du week-end. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Pour la quatorzième année, le village de Massillargues-Atuech a accueilli, ce week-end, son traditionnel festival de la bande dessinée.

À la lumière d’une lampe de bureau, feutres et bandes dessinées sur la table, les seize auteurs présents ce samedi dans le foyer de Massillargues enchaînent les dédicaces. Comme chaque année, le festival baptisé « Des bulles dans la cartagène », organisé par l’association des Amis de la bibliothèque, attire des amateurs locaux, mais aussi des fans venus d’ailleurs. « Certains sont prêts à faire beaucoup de kilomètres pour rencontrer leur auteur favori », explique Raphaël Bernat, directeur artistique de l’événement.

Lancé il y a quatorze ans par trois passionnés de bande dessinées – dont l’actuelle maire Aurélie Genolher – le festival de bande dessinée était l’un des rares du département. « A part Nîmes, il n’y avait pas de manifestations de ce type dans la région. L’objectif, à l’époque, était de faire vivre le village », souligne Raphaël Bernat. C’est lui qui est chargé de sélectionner et d’inviter les auteurs à Massillargues. Pour cette nouvelle édition, ils viennent des quatre coins de France – Rouen, Pau, Nantes, Bruxelles, Albi, Lyon – mais aussi de la région avec des auteurs originaires d’Uzès et de Nîmes.

La plupart d’entre eux ont été choisis selon la thématique de l’année : « Aventures et explorations ». Exploration spatiale, aventures sur une île déserte, chemin de Stevenson… Les œuvres sont diverses, « pour tous les goûts » et s’adressent essentiellement aux adultes. « La bande dessinée, ça plaît car c’est accessible, facile à lire et parce-que la littérature et l’image vont ensemble », commente le directeur artistique. Cet engouement pour la BD donnera lieu à deux nouveaux festivals l’année prochaine : Alès et La Grand’Combe.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité