ActualitésPolitique

GARD La députée Dumas (PS) dézingue les mesures de la droite

Françoise Dumas. EL/OG
Françoise Dumas. EL/OG

À l'occasion des débats pour la Primaire Les Républicains, une trentaine de députés PS (dont la Gardoise Françoise Dumas) consigne la tribune « Le programme commun de la droite menace la république sociale » (Libération). Un texte qui réanime le clivage droite/gauche.

Un programme « libéral », « anti-social » mais aussi « inégalitaire » et « autoritaire ». Voilà la kyrielle d’adjectifs employée par une trentaine de députés PS pour qualifier les mesures de la droite, déclinée par les sept candidats de la Primaire Les Républicains. Dans ladite tribune, les socialistes font une entrée en matière sous le signe de l’ironie, assurant qu’à chaque émission, « les téléspectateurs ont l’impression d’assister à un conseil des ministres de 1986, 1993, 1995 ou 2007 ». De quoi rhabiller certains prétendants à l’Élysée pour l’hiver… Rappelons qu’Alain Juppé, favori des sondages, a été nommé ministre délégué du budget dès 1986 dans le gouvernement Chirac.

Social et économie

Désireux « de comparer leurs intentions et nos réalisations », les parlementaires soutiennent que la droite veut « abroger » les « droits nouveaux que nous avons créés au cours de ce quinquennat » : le compte pénibilité ou le tiers-payant généralisé. Plusieurs candidats Les Républicains aspirent également à « repousser, à 64 ou 65 ans, l’âge légal de départ à la retraite ». Une conquête « plus ancienne, inscrite par des luttes et des lois au cœur de notre modèle social », poursuivent-ils.

Sur les questions économiques, la gauche s’étrangle (sans surprise) à l’idée de rentre « dégressives » les allocations-chômage et de remettre en cause les 35 heures, instaurées par Martine Aubry (2000), alors ministre des Affaires sociales sous Jospin. L'abrogation de la durée légale du temps de travail avait, rappelons-le, traversait l’esprit de l’ex-ministre de l’Économie, Emmanuel Macron… Enfin, le sempiternel clivage autour de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) demeure, à l’instar de la taxation des revenus du capital alignée sur celle du travail qui fait particulièrement tousser à droite.

Fonction publique et écologie

Le sort des fonctionnaires qui, d’accoutumé, ont le coeur à gauche, est également évoqué : « à droite, leur projet est de démanteler les services publics. À quoi, sinon à sa casse, conduirait un programme supprimant – selon les candidats – entre 200 000 et un million de postes dans la fonction publique ? (…) Nous, nous avons créé 60 000 postes dans l’Éducation nationale – 80 000 avaient été supprimés sous le quinquennat Sarkozy…».

Enfin, les députés mettent l'accent sur l’écologie, fustigeant « l’absence totale » de ces préoccupations dans les débats. Et d’affirmer qu'un « retour de la droite serait un retour en arrière pour le climat et l’environnement ».  L’électeur ainsi prévenu ne pourra pas dire « qu’il ne savait pas », martèlent ces socialistes. Que la campagne commence !

CM

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “GARD La députée Dumas (PS) dézingue les mesures de la droite”

  1. Nous restons dans la gestion du système. Plus ou moins ceci plus ou moins cela. A quelques mesures près PS et LR se confondent lorsqu’il faut changer d’orientation.
    LRPS c’est l’UE, l’Euro, Maastricht, Schengen, CETA, TIPP…le libéralisme économique au service des multinationales et des banques, c’est une politique sans frontière et la concurrence organisée entre les zones de production au niveau mondial.
    Il est une autre voie, celle de la construction d’une Europe des Nations, du patriotisme économique, des coopérations mutuellement avantageuses autour d’un état stratège fort, aujourd’hui durement attaqué par le pouvoir parce que dernier rempart face au grand marché.
    Le FN prône une proposition qui se développe partout en Europe et au delà -> la Nation !

  2. Et quand Madame Dumas ne bronche pas sur la Loi Travail, elle a pas un peu l’impression que l’on revient sur les acquis de haute lutte du Front Populaire et des accords Matignon? La droite veut faire une politique de droite. On peut le dénoncer, mais c’est normal. Ce qui ne l’est pas en revanche, c’est quand la gauche se fourvoie dans la course à l’échalote vers plus de libéralisme économique, à la demande du Médef parce qu’elle pense qu’en étant de plus en plus libérale on la prendra pour plus responsable et plus sérieuse. La Gauche n’a rien à prouver aux riches et aux tenants du libéralisme. Elle est responsable de ses actes devant ses électeurs et devant les travailleurs et les gens modestes qui lui ont fait confiance en 2012. A défaut, c’est une défaite sérieuse qui l’attend et Madame Dumas aura alors tout le temps d’aller s’acheter un nouveau sac Hermès.
    Vive le socialisme démocratique!

  3. C’est l’hôpital qui se fout de la charité! Cette députée incompétente doit oublier que c’est elle et ses copains qui ont les manettes! Qu’a t’elle fait depuis qu’elle est élue? Si ce n’est du vent a 6500€/mois! Au lieu de se prononcer sur nos solutions elle ferait mieux de conseiller son minable de Président, il lui reste quelques mois pour agir!
    Les socialistes feraient mieux de se faire discret pendant plusieurs années tellement ils ont été incompétents et calamiteux.
    Elle n’a pas honte!

  4. Elle est bien placée pour critiquer les mesures de la droite, elle qui a approuvé l’ANI, le PACTE de RESPONSABILITE, le CICE, la REFORME TERRITORIALE, la REFORME FERROVIAIRE, la REFORME HOSPITALIERE….que des mesures qui n’ont de cesse que de casser les conquêtes sociales si durement acquises

  5. Les élections approchent, pour aller à la soupe il faut se rappeler au bon souvenir du cuisinier (pépère) : nous saurons bientôt quelle est la vraie orientation future de Mme Dumas et nous attendons le bilan de son passé parlementaire. Jacky et Martin Alain disent vrai.

  6. MDR. Elle dénonce le programme de droite quand Hollande avec sa complicité a fait un programme de droite. Malgré ses 5 ans de mandat, cette pauvre députée n’a pas progressé. Elle est comptable du mandat de Hollande et ferait mieux de préparer ses cartons car elle va gicler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité