Actualités

LUNDI SANTÉ Un stand d’information au CHU Carémeau pour la Journée mondiale du diabète

(Photo Anthony Maurin).
(Photo illustration Anthony Maurin).

En France, 3,5 millions de personnes sont traitées pour du diabète. Cette maladie les expose à de nombreuses complications (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, amputation d’un membre inférieur, insuffisance rénale chronique…). Ce lundi 14 novembre, à l’occasion de la Journée mondiale du diabète, un stand d’information sera ouvert dans le hall de l’hôpital universitaire Carémeau par le CHU de Nîmes, l’Assurance-maladie et l’Association des diabétiques du Gard.

Le diabète, rappelons-le, est une maladie chronique liée à l’excès de sucre (glucose) dans le sang (hyperglycémie). On distingue deux principaux types de diabète : le diabète de type 1 et le diabète de type 2, ce dernier étant le plus fréquent (90 % des cas). Le diabète de type 1 est secondaire à une carence absolue en insuline secondaire à la destruction irréversible des cellules pancréatiques qui la sécrètent par un processus auto-immun. Ce diabète, qui atteint plutôt les sujets jeunes avant 30 ans, est cliniquement parlant (soif, diurèse abondante, amaigrissement…) et nécessite un traitement substitutif par insuline.

Le diabète de type 2 est lié à l’interaction d’un déterminisme génétique avec l’environnement. Il associe une sécrétion anormale d’insuline à une résistance à son action et atteint plus volontiers les sujets de plus de 40 ans, en surpoids ou obèses et sédentaires. Son diagnostic est encore trop souvent posé tardivement à l’occasion d’une complication (infarctus, AVC, insuffisance rénale, baisse de l’acuité visuelle, plaie du pied).

Pour prévenir le diabète, il est important de promouvoir une alimentation saine et équilibrée (recommandations classiques : cinq fruits et légumes par jour minimum, consommation de graisses saturées limitée…), de maintenir un poids stable et d’avoir une activité physique quotidienne.

Une prise en charge au CHU Carémeau

L’ensemble des pathologies liées au diabète est pris en charge au CHU de Nîmes, où il existe deux unités dédiées : l’une à l’hôpital universitaire Carémeau, l’autre sur le site du Grau-du-Roi. Le site de court séjour de Nîmes comporte trois secteurs d’hospitalisation (conventionnelle, de jour et de semaine) où sont traités les déséquilibre aigus et les complications, où sont mis en place les traitements par pompe à insuline et les enregistrements glycémiques continus et où sont proposés les programmes d’éducation thérapeutique du patient. Sur le site du Grau-du-Roi, (moyen séjour), sont plutôt pris en charge les problèmes de poids et les plaies des pieds (cicatrisation dirigée et appareillage).

Sophia, un service de l’Assurance-maladie

Avec plus de 700 000 adhérents, dont 7 674 dans le Gard, Sophia est aujourd’hui le premier programme d’accompagnement des diabétiques en France. Ce programme unique et gratuit d’accompagnement des personnes diabétiques contribue au bon suivi des examens recommandés dans la prise en charge du diabète. À titre d’exemple, au niveau national, près de 62 % des adhérents à sophia ont réalisé un examen du fond d’œil sur la période janvier 2016 - août 2016 contre 51,6 % pour les diabétiques non adhérents. Pour ce qui est du bilan rénal, plus d’un adhérent sur trois y a eu recours entre janvier et août 2016, alors que c’est le cas pour seulement un diabétique sur quatre chez les non adhérents.

Pour toute information sur Sophia : appeler le 0 809 400 040 (service gratuit plus prix d’un appel). Disponible du lundi au vendredi de 09h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité