Actualités

ALÈS Formation : plus de 400 places supplémentaires sur le bassin

Le sous-préfet Olivier Delcayrou et le conseiller régional Fabrice Verdier ont présenté conjointement le dispositif mis en place par l'État.
Le sous-préfet Olivier Delcayrou et le conseiller régional Fabrice Verdier ont présenté conjointement le dispositif mis en place par l'État.

En janvier, le président de la République a lancé un plan destiné à former 500 000 chômeurs. Le dispositif s'est décliné sur le bassin d'Alès avec plus de 400 places supplémentaires dans diverses formations.

Un milliard d'euros. C'est le budget exceptionnel consacré au déploiement de ce plan d'urgence pour l'emploi, soit 500 000 actions de formation supplémentaires dans toute la France. En Occitanie, 30 000 nouvelles places sont ainsi financées par l'État à hauteur de 90 millions d'euros.

Le bassin alésien n'est pas oublié avec 443 places, dont 138 fléchées par Pôle emploi, tous secteurs confondus. Mais les métiers de l'industrie sont particulièrement mis en avant à travers le centre de formation professionnelle des adultes (Afpa) d'Alès. Fraiseur-tourneur, technicien de maintenance, tuyauteur, soudeur, conducteur d'installations... : 250 stagiaires attirés par ces professions ont débuté une formation en mai dernier. "Leur durée est de six à huit mois. Nous avons une personne qui n'a pas pu aller au bout car elle a été embauchée en CDI avant !", souligne Denis Puillandre, directeur de l'Afpa. Encore 20 places sont à pourvoir d'ici la fin de l'année et 50 pour 2017.

Ces formations qualifiantes sont, la plupart du temps, une façon de mettre un pied, puis deux, dans le monde du travail. "Six demandeurs sur dix qui ont suivi une formation trouvent un emploi dans les six mois", précise la directrice de Pôle emploi. Parmi les entreprises qui recrutent, SNR Cévennes, spécialisée dans la fabrication de roulements pour automobile, est en bonne position : "En 2016, nous avons 14 stagiaires de l'Afpa, dont sept qui pourront prétendre dans les semaines à venir à un CDI", assure le directeur Laurent Condomines. A Alès, l'industrie est un métier d'avenir.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité