ALÈS La fête de la Sainte-Barbe, le retour

Mine témoin d'Alès. DR

Mine témoin d'Alès. DR

Après deux ans d'absence, la fête de la Ste-Barbe revient sur Alès, version culture et patrimoine au Pôle de Rochebelle.

En 2014, les inondations ont engendré la fermeture provisoire - probablement définitive - de la mine témoin. Depuis, la fête de la Ste Barbe qui célèbre les mineurs est à l'arrêt.

Cette année, le Pôle de Rochebelle diversifie ses activités en redonnant vie à l'événement. Expositions, conférences, causeries, dédicaces, ateliers, pendant 10 jours, le site revêtira les couleurs de la mine. "Nous voulons relancer les traditions, les valeurs et le patrimoine industriel du bassin. Les ateliers permettent d'impliquer la population", assure Fabienne Fages Droin, conseillère municipale.

Les temps forts de la semaine : un atelier cuisine surprise autour de la mine, animé par le gagnant d'"Un dîner presque parfait", Jean-Yves Piccinali, une balade autour de la mine commentée par "Bernard le jardinier", et une conférence sur la main d'oeuvre polonaise. Le samedi 26 novembre sera la journée la plus riche avec diverses animations tout au long de la journée. Tout le programme

A quelques semaines du mariage entre le Pays Grand'Combien et Alès Agglo, les deux camps semblent afficher une entente constructive. La Sainte-Barbe alésienne s'achèvera volontairement la veille de la version grand'combienne, et "Les joyeux mineurs" du nord du bassin descendront pour assurer l'inauguration de l'événement, le 26 à 11h.

 

Partager