Actualités

BAGNOLS Et si vous deveniez agriculteur bio ?

Jocelyne Fort, jeudi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Jocelyne Fort, jeudi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’agricultrice et responsable d’une couveuse d’exploitation bio Jocelyne Fort était à Bagnols jeudi à l’invitation de l’association Mouvement d’Elles pour présenter ce système qui permet à des personnes notamment en recherche d’emploi de se lancer dans l’agriculture bio.

Originaire de Jonquières-Saint-Vincent, l’agricultrice est marraine d’un espace test agricole, qui « aide commercialement, à produire, à la gestion et pour se faire un réseau », les nouveaux agriculteurs.

C’est que dans les couveuses d’exploitation bio, le but est « de former un paysan », résume l’agricultrice, qui compte « en former 6 à 8 sur nos terres ». Et il reste de la place, puisque pour l’heure seules 3 couvées sont prises.

Pourquoi devenir agriculteur bio ? Outre l’attrait du métier, « la moyenne d’âge d’un paysan dans le Gard est de 61 ans », explique Jocelyne Fort. Il va donc y avoir un grand besoin de renouvellement dans les toutes prochaines années, et des perspectives dans un département qui figure parmi les plus bio du pays.

C’est dans cette optique que le public présent jeudi à Bagnols avait été sélectionné : « il y a des chômeurs envoyés par Pôle Emploi, la MLJ et le CFC », explique la présidente de Mouvement d’Elles Geneviève Sabathé. Et pour eux, les choses peuvent évoluer très vite : « s’ils veulent rentrer dans la filière, ils pourront le faire tout de suite », affirme Geneviève Sabathé.

« S’ils se mettent en AMAP dans le Gard rhodanien, Jocelyne les mettra en formation », poursuit la présidente de l’association. Le temps de leur formation, les futurs agriculteurs continuent à percevoir leur chômage ou leur RSA, et la richesse qu’ils produisent est mise de côté « ce qui leur permet à la fin de la formation de démarrer leur activité avec un capital », précise Geneviève Sabathé qui estime que « c’est une manière de sortir du chômage avec un projet de vie. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “BAGNOLS Et si vous deveniez agriculteur bio ?”

  1. Trois demandeurs d’emploi sont repartis de la conférence avec un projet de formation. On imagine ce que pourrait faire une « agglo » avec ses moyens institutionnels si les élus s’en donnaient pas peine.

  2. Faudrait-il que les paysans qui détiennent les terres les louent à des prix raisonnable ou les prêtent gracieusement, au lieu de parquer des « chevaux » dessus……..Mais ça ce n’est pas gagné, le soucis c’est la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité