A la uneSociété

GARD RHODANIEN Vers une mutuelle intercommunale pour favoriser l’accès aux soins

Les élus ont présenté le projet de mutuelle intercommunale mardi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les élus ont présenté le projet de mutuelle intercommunale mardi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

38 %. Plus d’un tiers de la population de l’agio du Gard Rhodanien et de l’Uzège renonce à des soins, « et ce pour des raisons principalement financières », précise le président de l’agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey.

Un chiffre important relevé au niveau régional qui est le plus élevé du département. De quoi donner matière à réfléchir aux services de l’agglo.

« On veut faire un tir groupé »

Ainsi, l’idée de mettre en place une mutuelle intercommunale a germé : « on veut faire un tir groupé, plus on est nombreux, plus on arrive à négocier des tarifs et des garanties », résume Jean-Christian Rey. Le but est de « favoriser l’accès la santé, le coût des mutuelles complémentaires représente quelquefois une barrière », poursuit le conseiller communautaire délégué à la santé Denis Rieu.

Car même si depuis janvier 2016 les mutuelles complémentaires sont obligatoires dans les entreprises, « il y a aussi des gens qui ne travaillent pas, des jeunes, des retraités ou des chômeurs », note le conseiller communautaire. C’est donc principalement à ce public que le projet de mutuelle intercommunale, qui comprend d’ores et déjà la commune entrante au premier janvier Saint-Laurent-des-Arbres, se destine.

Toujours est-il qu’avant de le mettre en place, il faut savoir qui est intéressé, et quelle masse ce public représente. C’est la raison pour laquelle un questionnaire accompagné d’une enveloppe T (qui peut être donc posté gratuitement) est inclus dans le Direct Agglo de décembre, qui sera bientôt distribué dans les 32 000 boîtes aux lettres des 75 000 habitants de l’agglo. « Ce questionnaire va permettre de définir un cahier des charges, car les mutuelles ont chacune leurs spécificités et des prestations très différentes », poursuit Denis Rieu. En clair, si une majorité de répondants souhaitent des remboursements de frais dentaires ou oculaires, le choix du prestataire s’en trouvera influé.

Le questionnaire, pierre angulaire du projet

L’idée est également de concevoir une gamme adaptée au plus grand nombre, avec plusieurs formules. Pour ce faire, il est donc important qu’un grand nombre d’habitants de l’agglo réponde au questionnaire : « le rôle de l’agglo est uniquement d’apporter sa force et son nombre d’habitants pour négocier au mieux les offres », précise le conseiller communautaire, les adhésions étant individuelles et facultatives, et s’effectuant directement auprès de l’organisme mutualiste qui aura été sélectionné par l’agglo.

Un organisme à qui les élus comptent imposer un certain nombre de conditions, notamment « que l’attractivité des prix demeure », affirme Jean-Christian Rey. Plus largement, ce projet de mutuelle intercommunale, qui s’inscrit dans le Contrat local de santé, est « un des outils qui permettent d’éviter de devenir un désert médical », estime le président de l’agglo, qui espère au moins 1 500 retours de questionnaires d’ici au 18 février prochain, date butoir.

Et aussi :

Le questionnaire peut donc être renvoyé par courrier, via l’enveloppe T comprise dans le Direct Agglo. Il sera aussi déposé dans les mairies de l’agglo et chez les professionnels de santé, médecins ou pharmacies, et en ligne sur le site de l’agglo. Il peut également être renvoyé par mail, à l’adresse suivante : enquete.mutuelle@gardrhodanien.com.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD RHODANIEN Vers une mutuelle intercommunale pour favoriser l’accès aux soins”

    1. Pour que la consultation soit la plus large et la plus efficace possible (le nombre d’adhérents probables définira le tarif négociable) il est nécessaire de communiquer un maximum. C’est la première étape, essentielle, à ce type de démarche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité