A la unePolitique

NÎMES François Hollande au chevet des policiers nîmois

François Hollande ce vendredi à l'école de police de Nîmes.
François Hollande ce vendredi à l'école de police de Nîmes.

Ce vendredi après-midi, le président de la République François Hollande s’est rendu à l’école nationale de police de Nîmes pour assister à la cérémonie de fin de scolarité des 239ème et 240ème promotions de gardien de la paix.

Deux sorties de promo de gardien de la paix en même temps : l’événement semblait si unique qu’il méritait apparemment la venue du chef de l’Etat. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule : les 827 élèves présents ont également eu la chance d’accueillir, au sein de l’école, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, le préfet du Gard Didier Lauga et toute la gauche gardoise : les députés Christophe Cavard, Françoise Dumas & William Dumas ainsi que Fabrice Verdier. On a aussi vu Denis Bouad, Alexandre Pissas, Damien Alary… Une belle reconnaissance rendue à ces jeunes élèves méritants.

Si la gauche gardoise apprécie les gardiens de la paix, elle semble en revanche plus mesurée avec les adjoints de sécurité puisque, la veille, au même endroit, dans la même cour, la cérémonie de sortie de la 110ème promotion des adjoints de sécurité - sans François Hollande - avait étonnement attiré moins d’hommes politiques. Une coïncidence certainement...

François Hollande était ce vendredi à l'école de police de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
François Hollande était ce vendredi à l'école de police de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Après la revue des troupes, la cérémonie a pris un ton plus solennel. Deux élèves ont reçu la médaille de la sécurité intérieure : Albain Ribelles, 24 ans, pour avoir sauvé un suicidaire qui voulait sauter d’un pont et Mikaël Chastand, 29 ans, qui a sorti des flammes une personne inanimée dans sa maison. Un troisième homme, Noam Boulanger, 35 ans, a lui été promu à titre posthume lieutenant de police 3ème échelon, fait chevalier de l’ordre national du mérite et s’est vu décerner la médaille d’honneur de la police et celle de la sécurité intérieure.

François Hollande était ce vendredi à l'école de police de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard
François Hollande était ce vendredi à l'école de police de Nîmes. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Le président Hollande a ensuite pris la parole. Il a parlé d’une « cérémonie forcément émouvante car elle symbolise un choix de vie ». « Ces jeunes, poursuit-il, font plus que choisir une carrière, ils s’engagent à servir l’Etat ». François Hollande est revenu sur les menaces terroristes en précisant que, pour le seul mois de novembre, 43 individus avaient été interpellés et 28 déférés. Il a annoncé que l’outrage aux policiers serait aligné à celui  des magistrats. Enfin, il a dit vouloir « recentrer les missions des policiers en allégeant les procédures administratives ». Une tâche qu’il aimerait certainement mener à bien dans les prochaines années…

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également

Close
Close