Politique

SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Ils veulent une « ceinture verte » à la place du golf

Les anti-golf voudraient installer des agriculteurs sur les terrains acquis par Alès Agglo. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Les anti-golf voudraient installer des agriculteurs sur les terrains acquis par Alès Agglo. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Un peu plus d’un mois après le « non » exprimé à 60,02 % sur le projet de golf, les défenseurs de l’environnement réfléchissent au devenir des terrains acquis par Alès Agglo.

Alors que l’intercommunalité n’a toujours pas officiellement réagi aux résultats du référendum, les anti-golf de l’association Saint-Hilaire Durable envisagent déjà la suite. Balayant d’un revers de la main l’éventualité d’un recours juridique de l’Agglo – « Saint-Hilaire n’est pas redevable de quoi que ce soit », assure l’élue Béatrice Bernard-Chamson – les opposants souhaiteraient que ces 90 hectares de terrain soient « le premier maillon d’un projet de ceinture verte ».

Le projet se concrétiserait par l’installation, sur ces terres, de jeunes agriculteurs. « Ils offriraient la possibilité d’acheter en circuit court et de fournir la restauration collective », explique Béatrice Bernard-Chamson. « L’Agglo reconnaît elle-même que les surfaces agricoles manquent. La Ferme du Coin, à Alès, est en rupture de produits maraîchers », poursuit-elle.

Pour défendre cette idée, Joseph Varéa cite l’exemple de la ville d’Albi, engagée dans une démarche d’installation de maraîchers sur des friches urbaines : « Ce ne sont pas des écolos à la tête de la mairie et pourtant ils visent l’autosuffisance alimentaire. Cinq à dix postes d’agriculteurs ont été créés ». De quoi faire rêver les membres de Saint-Hilaire Durable qui souhaitent, à l’image des États généraux du cœur de ville d’Alès, lancer une concertation auprès des habitants.

Mais les rêves sont vite rattrapés par la réalité. Jeudi 15 décembre, la question du projet de golf sera abordée en conseil communautaire. « Aujourd’hui, aucune décision d’abandon n’a encore été prise. Même si on pense que Max Roustan aura du mal à s’assoir sur une consultation citoyenne, nous savons aussi que c’est un Seigneur et qu’il fait ce qu’il veut », commente Joseph Varéa. La séance promet d’être animée.

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “SAINT-HILAIRE-DE-BRETHMAS Ils veulent une « ceinture verte » à la place du golf”

  1. Tout le monde sait que le système mis en place à l’Agglo d’Alès sous la coupe de Rivenq et Roustan est féodal. Tout le monde et en particulier les journalistes et maires de l’Agglo mais c’est motus dans les rangs. Sa force le parrain de l’Agglo pour les uns , le seigneur pour les autres, la tient de la passivité et le grégarisme des élus d’une Aggo qui obéit à une logique de guichet et les guichetiers en chef qui distribuent les carottes pour les projets ou les coups de bâton pour les fortes rares têtes , ce sont ROUSTAN et Rivenq avec pour ce dernier apparatchik la particularité qu’il n’est même pas élu à l’Agglo mais il en exerce le pouvoir suprême en plus de la direction de la très coûteuse propagande. D’où le rejet de ce système par les citoyens et le boulevard ouvert localement au FN qui pourrait bien surfer, si ces représentants sont un peu futés, sur ces graves dysfonctionnements démocratiques de l’Agglo.

  2. Effectivement Roustan ou plutôt Rivenq qui le drive, fait ce qu’il veut. Il était d’accord pour le référendum local mais à condition de le gagner. Il l’a perdu , il va trouver n’importe quel argument pour ne pas respecter le résultat.
    S’il y avait une moralité dans cette affaire ce sont ceux qui se sont lancés dans cette aventure golfique sans consulter la population locale qui devraient payer avec leurs deniers personnels ( l’ex maire et surtout ex premier adjoint golfeur + Roustan qui a relayé les petits désirs d’une caste de privilégiés..etc) et non les contribuables.
    Aujourd’hui, il faut arrêter les frais et non les multiplier par 10. Il y a d’autres priorités. Ne serait ce que s’occuper des risques d’inondations sur Alès ( Grabieu, Gardon, barrage Ste Cécile..) ou de la pollution sur le secteur d’Iglésias à Anduze ou de St Martin ou de Carnoules ou de St Félix , bref de presque partout dans le coin.

  3. alors Edouard tu est bien seul pour répondre a cette bande d’enf….
    qu’ils apportent la preuve qu’il y a eu un jugement qui fait jurisprudence et que ce passe t-il a la mairie d’Ales entre Roustant et Rivenq

  4. L’anti roustanisme primaire fait rage, ceux qui sont dans l’opposition devraient se rappeler des ce qu’ils ont fait d’Alés lorsqu’ils étaient aux commandes. En fait ils ont le même comportement, mais en pire, que ceux qu’ils combattent.
    Ce nouveau projet de ceinture verte servirait quelques uns au détriment de beaucoup, je ne vois pas où est le progrés.
    Il faut savoir que ceux qui sont propriétaires de leurs terres ne s’en sortent pas alors ces néo-paysans qui je le suppose vont payer un loyer, à moins que ce soit cadeau pour les amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité