A la uneActualités

GARD RHODANIEN Dernière sortie pour le SITDOM

Hier soir, lors du dernier conseil syndical du SITDOM Gard rhodanien, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Hier soir, lors du dernier conseil syndical du SITDOM Gard rhodanien, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le tout dernier conseil syndical du SITDOM se tenait mardi soir à la salle multiculturelle de Bagnols.

L’occasion pour le syndicat intercommunal, qui disparaîtra le 31 décembre pour être fusionné dans l’agglo du Gard Rhodanien, de tirer son bilan, non sans émotion.

« On aurait pu avoir une transition plus souple »

« J’avais prévu un discours, mais comme je sens que je ne vais pas arriver au bout sans verser ma larme, je vais y aller comme ça. » Emu, le président du SITDOM depuis 15 ans Jérôme Talon l’était, mardi soir. Et, malgré sa précaution, le d’ordinaire bouillant Tresquois a dû s’interrompre plusieurs fois, les larmes coulant sur ses joues, à l’heure de délibérer sur le 11ème et dernier point de l’ordre du jour de ce dernier conseil syndical : la dissolution du SITDOM du Gard Rhodanien.

Le président a répété sa position sur l’opportunité de créer un syndicat départemental, revenant sur la fusion avortée du SITDOM et de son homologue de l’Uzège le SICTOMU, avant de revenir sur le choix de Roquemaure et Montfaucon de quitter le SITDOM, provoquant sa mort. « Le choix des maires s’orientait vers un maintien du SITDOM, avant en octobre de décider de rejoindre le SMICTOM Rhône Garrigues. Un choix que je respecte, mais je regrette ce choix tardif qui a posé un problème pour le personnel du SITDOM. Je n’ai pas apprécié de me retrouver le 15 novembre devant le personnel pour leur annoncer qu’ils passaient à l’agglo. Je ne suis pas inquiet pour eux, mais il faut savoir aussi respecter les agents, on aurait pu avoir une transition plus souple. » Trois places plus à gauche, le maire de Montfaucon Eric Moutafis reste impavide. Plus tard, le vice-président Marc Umbach fera part de son « sentiment de ne pas pouvoir finir (sa) tâche. »

Jérôme Talon poursuit sur sa lancée en tançant les voisins du sud rejoints par Roquemaure et Montfaucon : « le Grand Avignon avec sa compétence transférée en étoile n’est pas conforme à la loi de 1999. Nous, nous avons toujours été en conformité avec la loi. » Les intéressés apprécieront.

« On n’a pas été des magiciens, on a juste travaillé »

Le président du SITDOM, qui avait déjà profité des différents points de l’ordre du jour pour revenir sur quelques grandes thématiques, comme le projet de construction de deux déchetteries dédiées aux professionnels, la labellisation Territoire Zéro déchets (« nous sommes les seuls dans le Gard »), le développement du compostage collectif ou encore la construction des déchetteries de Laudun et Sabran, a ensuite fait un dernier point financier. « Sur le compte administratif 2001, l’excédent était de 47 000 francs*. On a augmenté une seule fois les contributions des collectivités de 7 % en 14 ans, et en 2015, nous avions 1,68 million d’euros d’excédent, soit 10 millions de francs**. Et on devrait atterrir en 2016 à un excédent de 46 000 euros sur l’exercice, qui viendront se cumuler au 1,68 million. »

Un bilan financier positif, qui permet aujourd’hui au syndicat et demain à l’agglo d’investir, notamment pour moderniser et mettre aux normes les déchetteries. « On n’a pas été des magiciens, on a juste travaillé », a conclu Jérôme Talon, qui rendra donc son tablier de président à la Saint-Sylvestre pour passer le relais à son patron à la mairie de Bagnols, le président de l’agglo Jean-Christian Rey. « On est tous très conscients et très fiers du travail qui a été fait, lancera le président du Gard Rhodanien en conclusion du conseil syndical. Je déplore la méthode qui débouche sur cette décision très tardive, mais vous êtes tous les bienvenus pour continuer ce travail. »

Jérôme Talon et Jean-Christian Rey co-signeront d’ailleurs une lettre adressée à tous les habitants de l’agglo d’ici la fin de l’année pour, dixit le toujours président du SITDOM, expliquer « qu’au 1er janvier, rien ne s’arrête, bien au contraire. »

* La rédaction Bagnolaise d’Objectif Gard a retrouvé, non sans peine, un convertisseur du début du millénaire pour établir que la somme équivaut à 7165,10 euros.

** 11,02 millions de francs d’après notre convertisseur, président.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “GARD RHODANIEN Dernière sortie pour le SITDOM”

    1. ni le pourquoi il aura fallu plus de 4 années pour que l’agglo puisse enfin en avoir les compétences or pendent ce temps il y à eu un président de trop me semble t il ou j’ai manqué 1 épisode au quel cas je m’en excuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité