Actualités

NÎMES Le CHU Carémeau et ses mécènes trinquent à l’innovation

Le dîner de gala du CHU, une vraie réussite caritative pour le bienfait de chacun Photo Anthony Maurin).
Le dîner de gala du CHU, une vraie réussite caritative pour le bienfait de chacun (Photo Anthony Maurin).

C'est chez des Hasta Luego aux grands coeurs qu'était organisé le dîner de gala du CHU de Nîmes. Près de 500 personnes pour une soirée d'exception dessinée par José Pirès, concoctée par Jérôme Nutile, 350 bouteilles AOC des Costières de Nîmes et plus de 70000 euros récoltés en vue de l'achat d'un robot chirurgical 2ème génération.

Le but de la soirée? Rassembler des mécènes, des philanthropes et des personnes de bonne volonté qui, selon leurs moyens, veulent soutenir les actions du CHU Carémeau de Nîmes. Jacky Sagnard, ambassadeur du CHU et organisateur de l'événement a dû travailler dur et draguer ses connaissances car le challenge était conséquent.

"Depuis 2 ans, nous avons pour projet l'acquisition d'un robot chirurgical 2ème génération. Celui que nous avons devient peu à peu obsolète et le marché de l'industrie étant très resserré dans ce domaine, nous ne pourrons bientôt plus l'entretenir" évoque Martine Ladoucette, Directrice générale du CHU de Nîmes. L'obsolescence programmée existe pour les consommateurs lambda mais aussi pour les hôpitaux... Cependant, un robot chirurgical n'est qu'un petit plus très onéreux pour les services du CHU. Il n'est en aucun cas pris en charge par l'Etat, la Sécurité Sociale n'intervient pas et l'hôpital ne veut pas ponctionner un euro supplémentaire au patient.

Devant le robot que le CHU doit acquérir grâce à son aide, le parrain Patrick Timsit s'informe des capacités et des performances de la machine quasi futuriste. (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)
Devant le robot que le CHU doit acquérir grâce à son aide, le parrain de l'édition 2015, Patrick Timsit, s'informe des capacités et des performances de la machine quasi futuriste. (Photo Anthony Maurin : ObjectifGard)

Mais avoir un meilleur robot, c'est surtout pour faire mieux! Certes, l'investissement est plus important que lors de l'achat du premier robot et dépasse allègrement les 2 millions d'euros mais il nécessite aussi l'achat d'une seconde console de commandes (500000 euros de plus). "Aide-toi et le ciel t'aidera! Le CHU va bien, travaille bien mais il faut penser à demain. L'achat d'une console de commandes supplémentaire permettrait de former les jeunes à la chirurgie robotique. Comme dans un auto-école, on pourrait simuler une intervention sans que le patient puisse en pâtir. De plus, certaines opérations ne peuvent être réalisées qu'avec ce genre de robot"affirme quant à lui le Professeur Pierre Costa, Directeur du pôle chirurgie du CHU.

Chez les Hasta Luego, lambiance ne peut être quà la fête et à la générosité Photo Anthony Maurin).
Chez les Hasta Luego qui offraient l'hospitalité pour cette belle soirée, l'ambiance ne peut être qu'à la fête et à la générosité (Photo Anthony Maurin).

Malgré ce nouveau robot "valable" pour au moins 7 ans après l'achat prévu fin 2017, le CHU poursuivra quand même ses recherches. "L'innovation ne s'arrête pas à un robot! Nous avons lancé un appel à projets et 37 équipes du CHU se sont présentées. Nous avons retenu 5 projets intéressants parmi lesquels la création d'une oreille artificielle, un suivi connecté du sommeil, un projet de design social ou encore l'aquanesthésie. Nous ne nous arrêtons pas au high-tech, tout ce qui est susceptible d'intéresser la personne et son confort médical nous intéresse également. Nous souhaitons valoriser ce que fait et entreprend le CHU en matière d'innovation médicale" conclut Martine Ladoucette.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité