Faits Divers

NÎMES Ils ne paient pas le tram, insultent et gazent les contrôleurs

Le tram'bus nîmois à l'essai. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Photo Tony Duret / Objectif Gard

Amir, 19 ans, et son ami Rachide, 22 ans, ont décidé de visiter Nîmes le 31 octobre dernier. Lors de cette balade touristique, ils choisissent de prendre la direction de Carré Sud en tram mais oublient de s’acquitter du titre de transport. Les contrôleurs arrivent, constatent l’infraction, les font descendre et rédigent leur procès verbal. Mais le contrôle ne semble pas au goût des touristes marseillais. Les deux jeunes insultent les contrôleurs, « des connards, des fils de pute… ». Amir, le plus énervé, sort sa bombe lacrymogène et gaze à deux reprises un contrôleur avant de prendre la fuite.

A la barre, Amir le marseillais refuse de s’expliquer et use de son droit à garder le silence. Rachide, lui, dira avoir insulté les contrôleurs parce qu’ils l’avaient insulté en premier. Du haut niveau. Le procureur demandera 18 mois de prison avec maintien en détention pour Amir et 4 mois pour Rachide avec la révocation de son sursis. Après le délibéré, la présidente de l’audience Christine Ruellan condamne Amir à 18 mois de prison avec maintien en détention et une interdiction de mettre les pieds à Nîmes pendant deux ans. Rachide écope de trois mois de prison. Les deux copains devront verser 600€ aux trois contrôleurs et Amir 1 000€ de plus à l’homme qu’il a aspergé de bombe lacrymogène.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

11 réactions sur “NÎMES Ils ne paient pas le tram, insultent et gazent les contrôleurs”

  1. Ils sont aller a Nimes sachant que c’etait la capitale des Salafistes. Eh bien j’y etais debut Novembre et n’ai pas trouve un seul. La visite etait assez agreable. Les Grafittis sur la tour – s’est apres ma visite

  2. Ce qui est certain c’est qu’on ne prend pas le tram à Nîmes mais un bus articulé coûteux qui pollue… et que certains appellent abusivement TRAM’BUS !

  3. On parle d’insécurité DANSON, ne déviez pas du sujet, pas de pollution, quoiqu’ils nous polluent la vie ceux-la. Qu’en pensez vous danson castou ?

  4. Réponse  »flash ». La question de l’insécurité pourrait être réglée assez vite, dans une large mesure. Il faut y mettre le prix. On peut s’inspirer de l’exemple de New York, c’est pas rien.
    Le prix passe par la tranquillité de nos banlieues appelées parfois quartiers.
    Débat important pour l’avenir qui nécessite un long développement.
    La mise en oeuvre rapide de mesures radicales sur la base des dispositions juridiques existantes est possible : pas besoin d’en ajouter. Seule la volonté peut faire défaut ou bien l’impossibilité d’agir, par peur de troubles sociaux importants.

  5. Oui la république est vraiment mal barré avec des gouvernements qui ont eu le tort de vouloir faire du social là ou il fallait donner des coups de bâton et couper des mains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité