HandballSports GardUSAM

JEUDI SPORT Usam : interview croisée de David Tébib et Franck Maurice

Franck Maurice et David Tébib attendent beaucoup de leur Green Team ce soir. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)
Franck Maurice et David Tébib attendent beaucoup de leur Green Team ce soir. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Après être allé chercher la victoire à Créteil mercredi dernier, l'Usam affronte ce soir, au Parnasse, Aix en Provence. Un duel capital en milieu de classement. Interview croisée du président de l'Usam, David Tébib, et du coach Franck Maurice.

OG. Qu'est-ce que vous attendez de vos joueurs ce soir ?

David Tébib : Une prestation à la hauteur des attentes. Les garçons travaillent bien, le staff fait un boulot remarquable, ça serait formidable de concrétiser par une belle victoire  avec deux points à la clé et devant un public nombreux.

Franck Maurice : D'être dans la même lignée des trois rencontres que l'on vient de vivre, à savoir de commencer fort dans le secteur défensif, c'est comme cela que l'on bâtit une victoire. Mettre la même envie et le même état d'esprit que depuis trois semaines.

C'est un match important sur le plan comptable.

David Tébib : C'est le match pour rester soit dans le ventre mou, soit dans le wagon haut à deux points de la quatrième place. C'est d'ailleurs plus une locomotive qu'un wagon et presque un match à quatre points. Mais cela s'annonce compliqué, Aix est un adversaire redoutable qui a aussi l'obligation de prendre des points.

Franck Maurice : Aix est à deux points de nous, on a l'habitude de faire des matchs difficiles contre eux, et ils sont sur une défaite à domicile donc ils vont vouloir se racheter. Ça reste une sorte de Derby depuis les catégories jeunes et ça a toujours donné des matchs passionnants et respectueux.

Quel est la place de l'Usam dans ce championnat ?

David Tébib : Là ou elle va mettre le curseur. Il est encore trop tôt pour le dire, on a évolué avec beaucoup de blessés, ce soir on en a encore deux blessés (Florent Ferreiro au dos et Asgeir Hallgrimsson au mollet), pour l'instant on est en milieu de tableau mais on ne s'interdit rien. Il faut regarder derrière et devant.

Franck Maurice : J'ai toujours tendance à dire que le classement reflète notre vraie place. On n'a pas fait d'exploit, juste ce qu'on avait à faire. J'espère que cela va continuer ce soir contre Aix même si ça s'annonce compliqué. On est plus régulier que les saisons précédentes et ça nous met sur la première partie de tableau. Ce qui nous manque, c'est un match extraordinaire contre une équipe largement supérieur, et que cela se termine par une victoire.

Est-ce que la défaite contre le Psg, après avoir mené de neuf points, a laissé des traces, ou a galvanisé le groupe ?

David Tébib : Notre job c'est de se servir de ça pour que cela soit très positif. Le Psg c'est une redoutable machine, certainement la meilleur équipe d'Europe à l'heure actuelle. On leur a mis + 9, derrière ils nous mettent + 12, il faut accepter d'en tirer des enseignements. Ceci étant, qui pouvait imaginer un scénario comme celui là ? On s'est prouvé qu'on était capable de produire de belles choses. Il faut s'appuyer là dessus et ça a payé contre Créteil.

Franck Maurice : Il y a de la déception et de la frustration forcément, mais la victoire contre Créteil montre qu'on a su passer à autre chose. On en a beaucoup discuté, on essaye d'aller plus tôt dans le turn-over pour garder de la fraicheur pour la seconde période. C'est ce qui nous a manqué contre Paris, on n'a pas non plus une armada comme eux mais on aurait peut être pu aller plus vite dans turn-over. C'est ce qu'on a réussi à faire contre Créteil.

Propos recueillis par Baptiste Manzinali

Etiquette

Baptiste Manzinali

Diplômé de l'ESJ, passionné d'actualité en général, musique, football, cinéma, jeux vidéo et civilisations anciennes.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close