ActualitésSociété

NÎMES Une pédagogie empruntée au saint patron

Les enfants de lécole Saint-Jean-Baptiste de La Salle Photo Anthony Maurin).
Les enfants de l'école Saint-Jean-Baptiste de La Salle (Photo Anthony Maurin).

L'opération Sakado permet la collecte de sacs un peu spéciaux redistribués aux sans-abri. L'école Saint-Jean-Baptiste de La Salle s'est prêtée à l'exercice humanitaire.

A Saint-Jean-Baptiste de La Salle, établissement catholique d’enseignement et d’éducation ouvert à tous, on fait aussi dans l'humanitaire de proximité. L'école entend éduquer les enfants à d'autres maux de la société. Pour elle, les valeurs humaines, morales et religieuses servent l’épanouissement de la personne en mettant en oeuvre le projet éducatif lasallien.

Bons exemples adoptés par l'école, les opérations "Bol de Riz" et "Sakado". Pour Benoit Delord, chef de l’Etablissement, expliquant aux enfants "Pendant quelques jours à midi à la cantine, un simple bol de riz était servi. Les bénéfices réalisés grâce cette opération s'élèvent à 900 euros! Le fruit de votre effort de partage représente 16 sacs à dos que nous donnons à l'association qui poursuit l'opération et qui va les distribuer à Nîmes. Décathlon a également souhaité nous aider, en tout, ce sont 20 sacs qui seront donnés aux personnes qui ont moins de chance que vous".

20 sacs seront redistribués aux sans-abri de Nîmes Photo Anthony Maurin).
20 sacs seront redistribués aux sans-abri de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

"Bol de riz" et "Sakado", deux opérations qui ne coûtent rien et qui rapportent beaucoup de chaleur humaine et d'estime de soi. Bénéfiques aux plus humbles, voilà des idées riches en enseignements. Les sac à dos reçus par le collectif éponyme (Sakado), seront remplis de couvertures, de vêtements chauds, de produits d'hygiène et même d'un petit kit festif de "gourmandises" pour passer les fêtes avec un petit sourire aux lèvres. Un peu avant Noël, les sacs seront distribués aux sans abris nîmois. "Nous referons une autre action car les gestes de partage sont importants tout au long de l'année, y compris pour des jouets qui ne servent plus..." conclut Benoit Delord.

Précurseur dans le domaine de la pédagogie éducative destinée aux enfants les plus démunis, Jean-Baptiste de La Salle voit aujourd'hui ses "descendants" perpétuer son souvenir et ses choix sociétaux.

Benoit Delord et les membres nîmois de lassociation Sakado Photo Anthony Maurin).
Benoit Delord et les membres nîmois de l'association Sakado (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité