A la uneActualités

LUNDI SANTÉ La bronchiolite : bébé pourquoi tu tousses ?

Même si les gestes peuvent impressionner, les massage dun kinésithérapeute peuvent être salutaires Photo Centre France).
Même si les gestes peuvent impressionner, les massages d'un kinésithérapeute peuvent être salutaires (Photo Centre France).

C’est une des nombreuses épidémies qui revient chaque hiver, sauf que celle là touche les tout petits.

Si la bronchiolite n’avait pas encore passé le seul épidémique dans notre région la semaine dernière, cette maladie virale reste très présente et potentiellement grave pour les enfants de moins de deux ans.

10 000 hospitalisations chaque année en France

Tout d’abord, la bronchiolite, qu’est-ce que c’est ? Tout simplement une maladie respiratoire « qui touche les toutes petites bronches juste avant les alvéoles, explique la pédiatre Nîmoise Jacqueline Giran. Elles s’encombrent et provoquent comme une crise d’asthme. » Les symptômes sont voisins de ceux d’une rhino-pharyngite chez l’adulte : « nez qui coule, gène respiratoire, l’enfant va avoir la respiration qui siffle », poursuit la pédiatre.

Pas forcément très grave à première vue, mais parfois la bronchiolite peut être plus sévère. Cette forme se caractérise par un essoufflement et des sifflements accrus, et une gène voire une impossibilité de téter pour les plus petits. « Le seul traitement est de dégager le nez avec du sérum physiologique et de moucher le bébé, et quand les bronchioles sont trop encombrées, qu’un kinésithérapeute fasse un massage », précise le Dr Giran. Dans 10 000 cas par an en France, l’hospitalisation se révèle nécessaire.

Pas de traitement médical donc, et une maladie qui peut durer jusqu’à une bonne dizaine de jours, et rarement moins d’une semaine. Pour l’éviter, pas d’autre solution que de la traiter comme n’importe quelle autre épidémie : il faut donc bien se laver les mains avant d’entrer en contact avec bébé, éviter de partager les biberons, sucettes ou couverts non lavés, aérer la chambre de bébé, laver régulièrement ses doudous et jouets et éviter absolument de fumer à côté des bébés et enfants. Par ailleurs, il vaut mieux si possible éviter d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés comme les transports en commun.

Car le facteur aggravant, « c’est la vie en communauté, affirme le Dr Giran. C’est un problème pour ceux qui vont à la crèche », la bronchiolite étant très contagieuse et pouvant être transmise par des adultes ou des enfants n’ayant parfois qu’un simple rhume et ignorant qu’ils sont porteurs du virus. Alors en attendant qu’un hypothétique vaccin, qui est toujours à l’étude, soit mis sur le marché, la vigilance est plus que jamais de mise.

Aujourd'hui, près de 9 médecins sur 10 prescrivent des séances de kinésie respiratoire. Pour aider votre bout de chou âgé entre 2 mois et 2 ans à respirer sereinement, 5 ou 6 séances effectuées sur une dizaine de jours peuvent drainer le mal et suffire à soigner l'enfant. Les gestes du "masseur" sont certes soutenus mais n'ayez crainte, le but du jeu est de permettre à votre enfant de respirer plus lentement et profondément. Si les gestes s'accélèrent, c'est normal, le kiné est en train de faire remonter le mucus par la trachée avant de l'extirper des voies respiratoires. Le flux respiratoire étant rétabli, bébé ne toussera plus!

Plus d'informations ici.

Anthony Maurin et Thierry Allard

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité