A la uneFaits Divers

RODILHAN Le maire au tribunal: son voyage à Rome et sa pelouse glissante

Serge Reder, maire de Rodilhan. Photo : Coralie Mollaret.
Serge Reder, maire de Rodilhan est convoqué devant le tribunal correctionnel de Nîmes, mardi.

Serge Reder, le maire de Rodilhan comparaît mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour « atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics ».

Du stade de Rodilhan à la pelouse des Costières

Une affaire qui est née suite à la plainte en 2012 d’une société qui s’estimait lésée dans l’attribution fin 2011 du marché public accordée à la société Méditerranée Environnement… Cette dernière est déjà montrée du doigt dans une affaire instruite par une juge d'instruction et liée à la rénovation de la pelouse du stade des Costières à Nîmes… Une information judiciaire est toujours en cours dans ce dossier.

La société victorieuse en 2011 de l’appel d’offres pour un montant de 356 000 euros devait donc poser une pelouse sur le stade de Rodilhan. Sauf que l’enquête de la Police Judiciaire va démontrer que l’entreprise Méditerranée Environnement qui a remporté le marché public, n’avait pas les compétences requises pour gagner l’appel d’offres… D’ailleurs après avoir raflé la mise, ils ont sous-traité le travail à une autre société italienne appelée Bindi.

Un week-end à Rome tout frais payés pour des élus de Rodilhan.  

Pour couronner le tout, les policiers s’aperçoivent que les relations sont rayonnantes entre la mairie de Rodilhan et la société Méditerranée Environnement… 1 an et demi avant que l’appel d’offres ne soit effectif, cette société offrait un week-end à la découverte des joyaux de la Rome Antique à quelques élus de Rodilhan, dont le maire.

Outre le premier magistrat de la commune, Serge Reder, 62 ans, qui est accusé de "favoritisme", le tribunal correctionnel de Nîmes, écoutera les explications de trois autres prévenus, dont le patron de la société Méditerranée Environnement, du maître d’ouvrage et de l’ancien adjoint aux sports de Rodilhan.

 

Lire aussi : 

FAIT DU JOUR Rodilhan : l’étrange séjour à Rome de la municipalité…

EXCLUSIF Marché public douteux : Le maire de Rodilhan devant le tribunal correctionnel de Nîmes

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “RODILHAN Le maire au tribunal: son voyage à Rome et sa pelouse glissante”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité