Politique

LÉGISLATIVES Combat de dames chez les socialistes

Arnaud Bord, permanent de la fédération PS ; Katy Guyot ; Nathalie Ribes et Corinne Giacometti. Photo : DR.
Arnaud Bord, permanent de la fédération PS aux côtés des candidates à l'investiture PS : Katy Guyot ; Nathalie Ribes et Corinne Giacometti. Photo : DR.

Les 150 militants PS de la 2ème circonscription sont invités à investir ce jeudi leur candidate pour les Législatives 2017. Trois femmes s'affrontent : Katy Guyot, Nathalie Ribes et Corinne Giacometti.

Les femmes seraient-elles plus téméraires que les hommes ? C'est ce que laisse à penser la 2ème circonscription du Gard. Un territoire électoral que le Parti Socialiste a souhaité féminiser en vu des Législatives 2017. Comme souvent en politique, les circonscriptions réservées aux femmes ne sont pas les plus "gagnables". Loin s'en faut.

Trois ans après la victoire du député d'extrême droite Gilbert Collard, le canton de Vauvert a propulsé au Département un binôme FN. Pourtant, la 2ème circonscription est la seule qui présente un enjeu avec trois socialistes qui candidatent à la candidature : Katy Guyot ; Nathalie Ribes et Corinne Giacometti.

L'engagée Nathalie Ribes

La première à avoir dégainé est Nathalie Ribes. Récemment installée en Camargue, l'ex-candidate aux municipales de Milhaud et colistière aux Régionales a fait part en mai de sa volonté d'être candidate. Son manque de notoriété sur la circonscription n'effraie pas cette femme engagée dans la vie associative locale (LICRA) qui souhaite "apporter un nouvel élan et une autre vision de l'engagement politique" : "mon engagement personnel permettra de faire triompher les valeurs humaines, sociales et fraternelles".

Corinne Giacometti, la mercenaire

Elle a la niaque ! Comme aux cantonales de 2001, la Nîmoise part au combat et sort l'artillerie : profession de foi, appels téléphoniques, distributions de tracts... Sacrifiée aux régionales de 2015 sur l'autel des accords avec les partenaires de gauche, l'ancienne vice-présidente du Languedoc-Roussillon (2004 à 2015) veut poursuivre son engagement politique. Si la socialiste n'est pas issue de la circonscription, elle promet de se s'investir pour en "défendre les intérêts". Son meilleur atout, selon elle ? Le rassemblement de la gauche, tel qu'elle a pu le vivre dans la majorité plurielle de Georges Frêche, "grâce à mon sens de l'écoute et ma capacité à faire des concessions".

Katy Guyot, l'élue de terrain

L'ex-candidate aux Législatives de 2012* part favorite. Première adjointe de Vauvert et vice-présidente de la communauté de communes Petite Camargue, sa notoriété et sa proximité sont ses points forts : "Je rencontre au quotidien les habitants de notre territoire qui me font part de leurs difficultés, de leurs attentes, de leur exaspération face au chômage et aux incivilités (...) J'agis au quotidien sur le terrain pour apporter les réponses que je crois justes". Partisane de la gauche de gouvernement, celle qui "accepte de se confronter au réel pour aller vers son idéal", Katy Guyot bénéficie du soutien du maire de Vauvert Jean Denat* et du président du Département Denis Bouad. 

Le scrutin se déroule de ce jeudi de 17 h à 22h au local des sections du Grau-du-Roi, Vauvert, Saint-Gilles, Congénies et Sommières.

Coralie Mollaret

*Katy Guyot a abtenu en 2012 41,5 % des suffrages contre 42,8% pour Gilbert Collard

*Jean Denat est également premier fédéral du PS. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “LÉGISLATIVES Combat de dames chez les socialistes”

  1. Il est évident que Katy Guyot est la plus légitime à concourir. Les deux autres prétendantes cherchent visiblement un peu de lumière pour exister médiatiquement en portant le fer contre Collard. Pour autant la circonscription est gagnable. Collard ne doit son élection en 2012 qu’au rejet massif des gens de droite à l’encontre du clan Mourrut. Lors de cette prochaine élection nous aurons donc comme il se doit un membre de la famille Mourrut: la belle fille Pascale, Collard et Guyot. Pascale Mourrut finira bonne dernière et ne sera pas au second tour ( le rejet sur sa personne est trop important). Il y aura donc un match entre Collard et Guyot: les jeux restent ouverts……

  2. Est-ce qu’on peut espérer qu’Objectif Gard fasse un article sur la condamnation pour diffamation du Canard Enchaîné vis-à-vis de Stéphane Tortajada et qui vient après celle de Casaurang ?

    https://www.objectifgard.com/2015/11/08/nimes-diffamation-le-socialiste-bernard-casaurang-condamne-en-appel/

    Ce serait bien de s’interroger sur une éventuelle réintégration à son poste de Premier secrétaire fédéral, après qu’on l’ait sali pour rien….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité