Politique

NÎMES La ministre des Familles sensible à la protection de l’enfance et à la prévention de la radicalisation

La ministre des Familles Laurence Rossignol. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La ministre des Familles Laurence Rossignol. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce vendredi, la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol,  a passé sa journée à Nîmes pour y aborder des sujets d’actualité comme la prévention de la radicalisation et la protection de l’enfance.

La journée de la ministre a commencé par la rencontre, en préfecture du Gard, des acteurs associatifs qui agissent pour prévenir de la radicalisation ainsi que pour accompagner les individus et leur famille. Une rencontre à laquelle ont participé le préfet Didier Lauga, les députés Christophe Cavard et Françoise Dumas et le représentant du conseil départemental Jean-Michel Suau.

A la sortie de la réunion, Laurence Rossignol a souligné « le professionnalisme des acteurs et leur travail sur la prévention » en rappelant que le Gard est un « département très concerné par les départs en Syrie ». Une annonce étayée par les chiffres - vagues - du préfet Didier Lauga : une dizaine de personnes seraient suivies dans le Gard pour déradicalisation et environ 200 personnes seraient surveillées. La réunion matinale a enfin été l’occasion d’évoquer le retour de Syrie où se trouvent actuellement 250 femmes et 400 mineurs ou la prise en charge des proches des radicalisés.

La ministre des Familles Laurence Rossignol. Photo Tony Duret / Objectif Gard
La ministre des Familles Laurence Rossignol. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Dans l’après-midi, la ministre est revenue sur les grands principes de la loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant en présence du Bâtonnier Monceaux, du président du conseil départemental Bouad et des députés Cavard et Dumas. La journée s’est achevée par la visite du foyer départemental de l’enfance du Gard.

La ministre avec Denis Bouad, Françoise Dumas et Didier Lauga.
La ministre avec Denis Bouad, Françoise Dumas et Didier Lauga.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES La ministre des Familles sensible à la protection de l’enfance et à la prévention de la radicalisation”

  1. Notre département en général et Nîmes en particulier glissent dangereusement dans la radicalisation islamique à l’instar de notre pays. Ce ne sont certainement pas les mesures prises qui changeront les choses. Les gouvernements jouent sur la défensive en « gérant » mal la situation lorsqu’il faut maintenant passer à l’offensive en affirmant avec détermination notre république.
    encore faut il que ceux censés la représenter se montrent incorruptibles.

    Th.J conseiller FN Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité