Faits Divers

ALÈS Le plan anti hold-up mobilise gendarmes et policiers

Gendarmes et policiers mobilisés pour le plan anti hold-up. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Gendarmes et policiers mobilisés pour le plan anti hold-up. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce samedi, le sous-préfet d’Alès Olivier Delcayrou a rendu visite aux commerçants dans le cadre de l’opération anti hold-up lancée à la mi-novembre.

« L’opération va monter crescendo avec l’arrivée des fêtes », prévient le sous-préfet d’Alès. Pourtant, beaucoup de commerçants alésiens ont déjà remarqué la présence un peu plus importante des forces de l’ordre ces derniers jours. Ce plan vise à dissuader les éventuels voleurs qui voudraient profiter des fêtes et des retombées économiques pour s’attaquer aux commerces. « Il y a une présence renforcée le matin à l’ouverture et le soir à la fermeture », poursuit Olivier Delcayrou.

Mais le reste du temps, les commerçants ne sont pas délaissés : les équipes de la police municipale, de la police nationale et les gendarmes sont pleinement investies et mobilisées. Chaque jour, c’est près d’une centaine d’hommes qui patrouillent en uniforme ou en civil. La formule semble fonctionner puisque l’arrondissement d’Alès a été victime de 16 vols à main armée en 2015 contre 4 à ce jour. Un sentiment partagé par un commerçant alésien : « On est bien plus tranquille en ce moment. Il faudrait que ce soit tout l’année ». Sourire du sous-préfet qui n’a pas donné suite.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ALÈS Le plan anti hold-up mobilise gendarmes et policiers”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité