Faits Divers

NÎMES Il boit 5 Whisky cul sec et remonte le boulevard en sens inverse

Vue aérienne du centre ville de Nîmes. DR
Vue aérienne du centre ville de Nîmes. DR

 

Son problème c’est l’alcool. « Lorsqu’il a bu, il ne sait plus ce qu’il fait, il devient méchant », note sa compagne. Le 2 décembre justement, le couple partait faire les boutiques en ville. Depuis 5 semaines, cet électricien de 30 ans, père d’un enfant de 5 ans, est soigné au CHU pour son addictologie. La balade en ville était une première depuis un mois. Et la tentation a été irrésistible. Le premier bar rencontré a été le bon. « Allez viens, je t’invite à boire le café », glisse le père de famille à l’oreille de sa compagne. Un café arrosé... « Il a bu 5 verres de Whisky cul sec et il est parti en me tirant par le bras », complète la compagne.

Il a démarré la voiture, la jeune femme à ses côtés n’a pas eu le temps d’attacher la ceinture de sécurité. Elle s’est retrouvée dans un rodéo sur la boulevard Gambetta le matin, vers 11h. Le prévenu qui est détenu depuis les faits du 2 décembre paraît totalement dépassé par cette folle aventure. « C’est un agneau lorsqu’il ne boit pas, mais il a l’alcool mauvais », a rajouté la compagne devant les policiers. Au volant « Fangio » a d’abord évité plusieurs voitures à contresens avant de se retrouver bloqué face à un bus de la ville. Le conducteur violent furieux d'avoir été stoppé dans son élan, voulait en découdre. Il a été maîtrisé par plusieurs hommes qui travaillaient sur le chantier du trambus.

En garde à vue, l’électricien a avoué et il plaide coupable à l’audience. « Il a été condamné à 5 reprises pour des problèmes d’alcool au volant. Pour se soigner il faut une véritable volonté et ce n’est peut-être pas le cas. Il y a un problème important avec cet homme: il met en péril la vie des gens », estime la représentante du parquet de Nîmes qui réclame 1 an dont 4 mois avec sursis et une mise à l’épreuve. « Vous êtes dans le cadre d’une maladie, d’une pathologie dans laquelle cet homme se débat », estime son avocat qui réclame l’indulgence du tribunal. L’électricien a été condamné à 12 mois dont 6 ferme, avec une obligation de soins et de travailler.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité