ActualitésPolitique

POLITIQUE Séance publique houleuse à Nîmes Métropole

Ce soir au conseil communautaire. Photo : CM.
Ce soir au conseil communautaire. Photo : CM.

Entre manifestants filtrés à l’entrée du Colisée et départ du groupe FN de la séance, le conseil communautaire n’a pas manqué de saveur ce lundi soir. Le budget primitif 2017 a toutefois été voté à la majorité.

Quelle ambiance pour le dernier conseil d'Agglo de 2016 ! Comme à l’accoutumé, la séance démarre vers 18h. Moins ordinaire, la vingtaine de manifestants qui patientent devant le Colisée... Des visages sont familiers : des militants encartés à gauche ou de simples opposants qui ne ratent jamais l'occasion de protester contre la politique de la droite. Cette fois, l'ire concerne les transports. Depuis le 3 décembre, Nîmes Métropole a mis en place de nouveaux tarifs avec une rationalisation des lignes. Son objectif : réduire la subvention d’équilibre du budget transport qui avoisinera les 10 M en 2017 contre 15 M en 2014.

Des manifestants à la porte… 

Sans évoquer les manifestants, empêchés par la police de pénétrer dans le Colisée, Yvan Lachaud ouvre la séance. La première délibération porte sur l’approbation du procès-verbal de la séance du 14 novembre pour la présentation du rapport d’orientation budgétaire 2017.

L’élue communiste Sylvette Fayet trépigne, demandant à plusieurs reprises pour plaider la cause des manifestants… En vain. Le centriste autorise l’élu FN de Nîmes, Yoann Gillet, à s'exprimer. Et lui-aussi a quelques comptes à régler :

          « Il y a un problème. Le 14 novembre, au moment du vote du DOB (Débat d’orientation budgétaire), il y avait des discussions en cours et nous n’avons pas pu voter correctement ! Votre procès-verbal est erroné ! ».

Sous les hués de la majorité, le frontiste poursuit :

          « Jeudi, je vais saisir la CADA (Commission d'accès aux documents administratifs) pour obtenir l’enregistrement audio de la séance ! Il m'est essentiel pour déposer un recours en annulation au tribunal administratif ! (…) Cela aura pour conséquence l’annulation du DOB et également le vote du budget de ce soir! »

          « Dont acte ! », évacue Yvan Lachaud.

Sylvette Fayet persiste : « Vous êtes dans l’illégalité ! Laissez entrer les gens !»

          « Calmez-vous ! », rétorque Yvan Lachaud, « nous avons un certain nombre de places réservées au public et il n’y en a plus de libre. Par souci de sécurité, on ne peut plus accueillir de personne ».

Finalement, les manifestants rentreront au compte-gouttes. Yvan Lachaud profitera de la présentation du budget pour intervenir sur les transports : « Nous réaffirmons notre volonté de faire diminuer le déficit du budget transport. Je rappelle que tous les jours il y a une cellule d’écoute et d’information de 9h à 18h à la disposition de l’ensemble de nos concitoyens y compris celles et ceux qui sont venus manifester ce soir ».

Les élus FN quitte le conseil communautaire. Photo : CM.
Les élus FN quittent le conseil communautaire. Photo : CM.

Le Front national quitte le conseil

Invité à réagir sur le budget 2017, Yoann Gillet en remet une couche : « je vais saisir la CADA ! ». Des élus éclatent de rire...

          « Arrêtez votre air méprisant », villipende Yoann Gillet.

Yvan Lachaud réagit au quart de tour et donne la parole à la socialiste Françoise Dumas qui embraye aussitôt.

           « Laissez-moi parler ! Laissez-moi parler ! », s’égosille Yoann Gillet, « comme d’habitude Françoise Dumas ne fait rien alors qu’elle est dans l’opposition ! ». Ne pouvant plus s'exprimer, les élus FN se lèvent pour quitter la séance. « Qu’ils aillent à la gamelle ! », balance Yoann Gillet à l’endroit des élus.

L'élu UPNM Laurent Burgoa bondit :

          « Nous n'avons pas de leçon à recevoir de quelqu’un qui est élu municipal, élu régional et directeur de cabinet d’une commune parce que la gamelle est pleine là-aussi !».

Opposition et majorité seront tombées d'accord sur un point.

Coralie Mollaret

À lire dans notre édition de demainFAIT DU JOUR Le budget 2017 de Nîmes Métropole en cinq points clefs. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

6 réactions sur “POLITIQUE Séance publique houleuse à Nîmes Métropole”

  1. Ah les élus du FN ! Tout un programme à eux seuls !
    Parlons en de la gamelle, la même qu’ils reprochent aux autres !
    Gillet : élu municipal, régional et directeur de cabinet
    Collard, élu municipal, député sa femme au conseil régional et avocats tous les deux
    Meizonnet père : medecin toujours en activité élu municipal. Vice président de la ce petite Camargue et conseiller régional
    Meizonnet fils : un travail en auto entreprenariat, conseiller départemental et attache parlementaire de Gilbert Collard
    Marine Le Pen : député européenne qui emplâtre 7000 € a ce titre d’indemnités plus autant pour ses collaborateurs européens (procès en cours a ce titre pour irrégularités des emplois dans le groupe) et qui est en plus contre l’Europe. Cherchez la logique !!
    Les gamelle uns sont les meilleurs conseilleurs non ? Et aussi les plus grands critiqueurs, sans propostion concrète !!!
    Pathétique

  2. -La majorité ne joue pas l’écoute, la transparence, la démocratie. Il n’y a pas eu de débat d’orientation budgétaire le 14 novembre. Le vote est caduque.
    -Des citoyens venus assister au conseil se sont vus refuser l’entrée.
    2 raisons pour les élu-e-s FN de quitter la séance.

  3. La tonalité du texte parait très orientée. Parler de gens encartés à gauche alors que vous n’en savait rien ou d’opposants à la droite..pourquoi ne pas dire des citoyens soucieux de l’intérêt général. Pourquoi écrire mise en place de nouveaux tarifs et non augmentation des tarifs et prétendre une rationalisation des lignes alors que c’est contraire à ce que vivent les usagers. Vos sympathies politiques ne devraient pas transparaitre.

  4. Donc que la minorité n’oublie pas que dans une démocratie elle n’est pas là pour assurer un spectacle et que ses idées n’ont pas été retenue par la population.

  5. et que le bon sens exige qu’elles ne soient pas retenues !
    Que penser de ces fameux « patriotes » qui font la promotion de la famille Le Pen, père, fille, nièce, concubin de la fille, etc. ?
    Leur programme ne dit rien de ce qui doit être fait en matière économique et sociale, quand, comment et à quel coût pour les gens les plus modestes.
    Il ne s’agit pas de crier ”Marine, Marine” et de cacher le nom de Le Pen et d’oublier Front National. Leurs idées irréalistes ne peuvent rien apporter de bon au peuple qu’elles sont censé servir. Sauf erreur, il n’existe aucun contre exemple de succès provenant de l’extrême droite.
    Les Français vont se ressaisir et laisser cette Marine boire le bouillon démocratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité