NÎMES Le braqueur se prend deux raclées dans deux bureaux de tabac !

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).

-    Je reconnais les faits vaguement. J’ai pris des cachets. Je regrette et je m’excuse.

C’est par ces mots qu’Hassan, un nîmois de 36 ans, s’est expliqué sur le braquage raté de deux bureaux de tabac du quartier Gambetta à Nîmes. Le 19 octobre, Hassan entre chez un premier buraliste, quasiment dès son ouverture. Seulement le patron repère très vite cet étrange client au visage dissimulé par une capuche et un foulard. Quand celui-ci le menace, il sort une matraque et flanque quatre coups à Hassan qui repart comme il est entré.
Mais le prévenu a manifestement de la suite dans les idées. Il se dirige vers un autre bureau de tabac du quartier. Cette fois, dès qu’il pénètre dans le commerce, Hassan prend les devants et jette du détergent au visage du commerçant. Gêné par le produit reçu au visage qui l’empêche de bien respirer, le courageux commerçant saisit une tringle à rideaux et fait déguerpir le braqueur.
Avec ses 17 condamnations sur son casier judiciaire, Hassan n’aura pas beaucoup d’explications. Son avocat, Maître Stéphane Aubert, fera de son mieux mais ne parviendra pas à faire baisser la peine demandée par la procureure et suivie par le tribunal : 3 ans de prison et une révocation d’un sursis d’un an, soit quatre années au total, ainsi qu’une amende de 1 500€ à verser au deuxième buraliste.

Partager