ActualitésSociété

NÎMES Le CHU aura une nouvelle crèche

DOminique Prat, Martine Ladoucette, Michel Bazin, François-Xavier Degoul et Guillaume Natton Photo Anthony Maurin)
Dominique Prat, Martine Ladoucette, Michel Bazin, François-Xavier Degoul et Guillaume Natton (Photo Anthony Maurin)

700m² pour une capacité d'accueil de 60 enfants, 25 salariés, une cuisine avec des produits frais et de saison préparée par un autre prestataire que celui de l'hôpital, le CHU de Nîmes verra l'ouverture d'une nouvelle crèche en septembre 2018.

"On ne présente pas un tel projet tous les jours!" lance d'emblée Martine Ladoucette, Directrice générale du CHU de Nîmes Carémeau qui ne manque pas de rappeler que "cette crèche supplémentaire répondra aux besoin de l'hôpital. Le projet est complètement intégré au projet social de l'établissement. Avec près de 5000 collaborateurs, on ne peut pas fonctionner correctement si on ne parvient pas à concilier vie professionnelle et vie privée surtout quand on connaît la féminisation croissante du monde hospitalier! Il faut savoir faire des efforts et installer des modes de garde. Au CHU, nous aurons une crèche collective mais aussi une crèche familiale".

Après une première crèche qui peut accueillir plus de 80 enfants dont 27 en crèche familiale, c'est un nouveau projet qui verra donc le jour. Le permis de construire n'est pas encore déposé mais les plans ne sont pas tirés que sur des comètes. A proximité du bâtiment de l'Etablissement Français du Sang, à une centaine de mètres de la première crèche sera implantée la seconde. Du coup, les deux crèches seront complémentaires, y compris pour les horaires. "Il y a beaucoup de turn-over et comme la première crèche a des horaires atypiques, la seconde sera plus classique en terme d'accueil pour avoir à coeur la satisfaction des besoins exprimés et pour accentuer l'attractivité de l'établissement" poursuit la directrice.

La future crèche du CHU de Nîmes devrait ouvrir ses portes en septembre 2018.
La future crèche du CHU de Nîmes devrait ouvrir ses portes en septembre 2018.

Une soixantaine de places supplémentaires et un bel outil qui sera géré pendant 20 ans par Vivadom, une société gardoise spécialisée dans ce type de services. Dans 20 ans le CHU récupérera le bébé et devra s'en occuper. "Vivadom compte 800 salariés dans le Gard et, même si ce projet a été compliqué à mener, nous somme très fiers de voir une association gardoise prendre la main. Peu de sociétés se préoccupent du bien-être de leurs salariés et encore moins de la garde de leurs enfants alors un hôpital... C'est exceptionnel! 5000 salariés, cela représente une petite ville, ces gens ont des besoins et nous tenterons d'y répondre dans l'intérêt du cycle de vie de l'enfant" affirme Guillaume Natton, Directeur général de Vivadom.

Confort, santé, gestion des énergies et des ressources mais aussi respect du cadre environnemental, le groupe élior sera en charge de la restauration des pitchounets. En circuit-court, parfois avec du bio, tout le temps avec des produits frais et de saison, cette crèche sera celle des gourmets! D'une capacité d'accueil de 60 places, ce sont entre 80 et 100 enfants qui défileront entre ces murs. "La CGT est heureuse et revendique en partie la maternité de cette crèche. Nous sommes contents de voir que nous sommes écoutés et entendus!" note quant à elle Valérie Peytavin, représentante du syndicat au CHU. Et Martine Ladoucette de poursuivre, "le dialogue social porte parfois ses fruits!".

La Caisse d'Allocations Familiales finance le projet de 2,2 millions d'euros à hauteur de 34% et les tarifs pratiqués au sein de cette future crèche seront ceux encadrés par la CNAF et son barème national. La première pierre serait posée dès le mois de septembre prochain pour une inauguration des locaux un an plus tard.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité