• Home »
  • A la une »
  • FAIT DU JOUR Agression de Kim Kardashian: l’enquête passe par le Gard

FAIT DU JOUR Agression de Kim Kardashian: l’enquête passe par le Gard

kim-kardashian

Photo DR

Une série d'interpellations s'est déroulée, lundi matin, en région parisienne, mais aussi en province, notamment dans le Gard... Des arrestations qui font suite au vol de près de 9 millions de bijoux à la star américaine Kim Kardashian. Une enquête qui intéresse le Gard... Dans un village proche d'Alès, une dame de 65 ans a été interpellée. Un alésien de 30 ans a lui été arrêté à Créteil (Val-de-Marne). 

C'est au Palais de Justice de Paris qu'est instruit le braquage dont a été victime Kim Kardashian. La séquestration et le ligotage dans un hôtel particulier de la capitale française, de la vedette américaine avaient fait le tour de la planète. Près de 9 millions de bijoux avaient été dérobés. De nombreuses voix s'étaient élevées au moment de l'agression, le 3 octobre dernier, pour dénoncer l'insécurité à Paris. L'enquête, sensible, orchestrée par la police judiciaire parisienne se devait d'aboutir. Un coup d'accélérateur a été donné récemment aux investigations, avec un extrait de profil ADN retrouvé sur du ruban adhésif ayant servi à ligoter la star américaine... Un ADN qui appartient à un homme lié au grand banditisme, interpellé lundi matin dans la région parisienne. La plupart des personnes, 3 femmes et 14 hommes ont été arrêtés dans le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis.

Dans cette série d'interpellations, il y aurait selon une source proche de l'enquête des membres éminents du grand banditisme, des intermédiaires et des receleurs. En ce qui concerne le Gard, la dame de 65 ans a été interpellée chez des amis chez qui elle était en vacances. Une arrestation dans une maison située dans un village en périphérie d'Alès. Cette femme, surnommée "Cathy", habitante de Charenton-le-Pont dans le Val-de-Marne, serait proche d'un des hommes impliqués dans l'agression spectaculaire de la star américaine.

Un homme de 30 ans, né en 1987 à Alès, a également été interpellé à Créteil dans le Val-de-Marne. Surnommé "maboule" ou "momo", il est lui aussi soupçonné d'être un des acteurs majeurs du gang qui a agressé et dérobé près de 9 millions d'euros de bijoux à la vedette.

Les 14 personnes interpellées hier matin étaient lundi en soirée encore en garde à vue.

Boris De la Cruz

Partager