BAGNOLS Démarrage contrasté pour les soldes d’hiver

La rue de la République de Bagnols en ce premier jour des soldes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La rue de la République de Bagnols en ce premier jour des soldes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est parti pour six semaines de bonnes affaires : les soldes d’hiver ont démarré ce mercredi matin partout en France.

Et comme pour beaucoup de choses, le démarrage est capital. Nous sommes donc allés prendre la température sur la principale artère commerçante de Bagnols, où le démarrage des soldes coïncidait avec le marché hebdomadaire.

« Les soldes d’hiver marchent toujours mieux que ceux de l’été », explique Odette Fort, qui tient la boutique de prêt à porter Vanel. Pour elle ce sera les derniers : elle prendra sa retraite au printemps prochain, et cherche activement un repreneur et fermera « au 14 avril s’il n’y en a pas. » En attendant, la commerçante installée de longue date sur la rue de la République regrette que dans beaucoup de magasins, « il y a des soldes privés et du coup après il ne reste plus que les gens de passage, et comme il y en a de moins en moins… »

Un constat globalement partagé par Florence Messeguer, qui tient la boutique Jorice, quelques mètres plus loin : « il y a eu trop de liquidations avant les fêtes, ça a tué les soldes. Rendez-vous compte : dix liquidations dans Bagnols avant Noël, c’est trop, il n’y a plus le côté festif des soldes. » Et la commerçante d’appeler la CCI et la mairie à « faire un effort, chercher des repreneurs et des investisseurs. »

Laurence Messeguer, dans sa boutique de la rue de la République (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Laurence Messeguer, dans sa boutique de la rue de la République (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Chez Sud Express, boutique de prêt à porter féminin, on a choisi le système des ventes privées en amont des soldes, à partir du 2 janvier. « On a fait jusqu’à -50 % et on a eu pas mal de monde, explique la responsable Clémence Duaut. Notre clientèle est déjà passée, là c’est plus calme. » Un calme qui ne devrait pas s’éterniser : « en général, Bagnols démarre plus tard que les grandes villes, les gens attendent la deuxième démarque ou la fin des soldes pour avoir moins de monde. »

Chez Jorice, on préfère ne pas se prononcer pour l’instant sur ces soldes : « je ne dis jamais rien avant d’avoir fait dix jours, affirme Florence Messeguer. Par exemple, l’année dernière on n’avait pas bien travaillé le premier jour, et on avait explosé les chiffres le premier samedi, le gens travaillent et ne peuvent plus forcément venir le mercredi. » Pour le démarrage, la commerçante a tout de même eu quelques clients, venus profiter des démarques allant de -30 à -50 %, voire même -70 % sur quelques pièces.

A quelques pas de là, la boutique Baby Junior, qui vend des chaussures pour enfants, ne désemplit pas. Il faut dire que le mercredi d’ouverture des soldes correspond au jour des enfants. « Le démarrage se passe plutôt bien, pareil que d’habitude », explique la gérante Eve Benezeth en passant une chaussure au pied d’un enfant. Ici, les démarques vont pour l’instant de -20 à -40 %.

Pour profiter des réductions, vous avez jusqu’au mardi 21 février.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Partager